Le Tasse-Braises
AVERTISSEMENT: l'usage du tabac comporte des risques avérés pour la santé. Ce forum est un lieu de rencontres et de discussions réservé aux adultes qui en font usage; il n'en fait pas la promotion.
Interdit aux moins de 18 ans. PRESENTEZ-VOUS DANS "LA BUVETTE" APRES VOTRE INSCRIPTION!


Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Ortho/Gramm

Derniers sujets
INFOS
Bienvenue aux nouveaux inscrits! S'il vous plaît, ayez la gentillesse de poster votre présentation dans la Buvette afin que nous puissions faire connaissance.
Merci !
News!! LES PIPES DU TB 2011 par M. Pierre MOREL

Mer 1 Déc - 0:14 par Alain

LIENS: si vous désirez figurer dans nos liens  contactez l'admin.


Pipes Morel

Commentaires: 0

LE "TASSE-BRAISES V II" du Tasse-braises pour les membres!!!

Sam 29 Nov - 1:13 par Admin

Ceci n'est pas une action ponctuelle! Vous êtes membre, commandez votre Tasse-braises!

Voici le tasse-braises réservé aux membres du TB, c'est un exemplaire unique réalisé pour les membres du forum!! vous serez les seuls à en posséder un.
Son prix 22€ plus port.

Pour les commandes envoyez un mail à sevenpipe@free.fr





Commentaires: 74

Les posteurs les plus actifs de la semaine
Big Dan
 
clod46
 
Alexharley
 
Mike41
 
Lulu
 
Ludoc
 
Don Enrique
 
Natrix
 
Gonzague
 
arôme
 

Statistiques
Nous avons 1162 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est John Ross

Nos membres ont posté un total de 147728 messages dans 6892 sujets
Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 



Pipes avec "filtre" ou sans ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

18122015

Message 

Pipes avec "filtre" ou sans ?




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le marché de la pipe est divisé entre les adeptes  du “sans filtre” et ceux qui veulent en principe fumer plus sainement, donc avec l’emploi d’un « système de filtrage”.
Mais qu’en est-il au juste?


Introduction
Avant de prendre position ou de se lancer dans des discussions interminables concernant ce sujet (comme on le voit sur la majorité des forums de fumeurs de pipe tant en Europe qu’à l’étranger), il est bon d’analyser le plus objectivement possible les différents systèmes sur le marché et ceci sans se laisser entrainer par les publicités de chaque producteur de filtres ni les préférences personnelles (et donc subjectives) de chaque fumeur.
Nous avons donc analysés en premier lieu les composants et la fabrication des différents systèmes de filtrage afin d’obtenir une base objective. Nous avons également analysé et comparés plusieurs sites des différents fabricants et revendeurs avec en arrière-tête les expériences personnelles des « pétuneurs » de par le monde afin d’éviter au maximum les pièges du marketing. 
Dans la description de chaque système nous essayerons de comparer celui-ci aux différents buts de l’emploi d’un filtre (voir ci-dessous) le plus neutralement que possible. 
Malheureusement il y a peu de recherches ni de documents à base scientifique ( donc en principe impartiales !) pour étayer cette analyse. Nous avons donc également dû prendre en considération un ensemble de remarques (principalement sur internet) des fumeurs de pipe (tout en éliminant les positions trop radicales non justifiées ou incontrôlables) pour avoir un répondant « pratique » et non « théorique » aux dires des fabricants et en comparant des centaines de données tant sur le marché européen qu’américain et/ou canadien. 
Le sites des fabricants de pipe, revendeurs, producteurs de filtres, blogs des clubs et associations de « bouffardeurs » n’ont bien sûr pas été oubliés. Nous avons donc essayés de distiller dans cette multitude de données les « lignes majeures », les «remarques confirmées », les « éléments communs répétés » et avons soumis toutes ces données à un « cross check » minutieux.
Ce travail de recherche a pris environ 6 mois.

Chaque système de filtrage a indubitablement des avantages (mis en évidence par la publicité) mais également des inconvénients (omis par la majorité des marques mais qui ressortent dans les blogs des fumeurs de pipe). 
D’autant plus que… fumer sans filtre comporte également des avantages et inconvénients, sinon les filtres n’auraient pas été inventés ! 
N’oublions quand même pas que le premier filtre industriel a 83 ans !

Essayons donc de faire le point. 
Car si « les goûts et les couleurs ne se discutent pas », fumer la pipe est surtout une affaire de préférence personnelle et un plaisir individuel. 
Le plus important est de respecter le choix de chacun et - si un fumeur de pipe opte pour fumer « le plus sainement possible » - c’est SA PROPRE décision ( !) et cela ne devrait être ni contesté ni discuté, mais respecté. 
Tout compte fait, chacun est maître de son propre corps et au moins - puisque libre choix il y a encore dans ce monde - ce sera en connaissance de cause.


Types systèmes filtrants les plus courants sur le marché international
1. Systèmes en métal/alu (différents modèles pour tuyau et/ou fourneau)
2. Filtres en papier (3, 4, 6 et 9 mm, Dr. Perl/Vauen)
3. Filtres en coton (ouate 6 mm et anneaux, Falcon)
4. Filtres en bois (balsa 6, 9 mm Savinelli et érable USA/Canada)
5. Filtres en silice (tubes 9 mm, cristaux pour foyer, Denicool/Denicotea)
6. Filtres à charbon actif (6 mm, 9 mm)
7. Filtres en graines d’écume (6 mm, 9 mm,  paillettes)
8. Filtres en argile volcanique (granulés)
9. Filtres en craie (billes, Sharrow )
10. Pipes spéciales à perçage filtrant et/ou combinaisons filtrantes(Peterson, Falcon, Magic Inch, Duncan Hill Aerosphere smoking System, Eriksen, Brigham)

Cette énumération n’est probablement pas complète (et n’a pas la prétention de l’être…) et l’on découvrira certainement d’autres moyens de filtrer la fumée et ses composants ci et là. Mais ce sont ceux que l’on rencontre le plus souvent sur le marché international de la pipe.
En tout cas, le fait de rencontrer tant de systèmes filtrants signifie qu’il y a un désir manifeste de par le monde (!) et depuis des années (!), de trouver un moyen d’éviter certains inconvénients que rencontrent - en l’occurrence - les fumeurs de pipe.
Analysons donc quels sont ces problèmes « pipesques » que l’on essaie de résoudre par différents moyens.

Pourquoi un filtre ?
Première question à se poser évidement …
• Fumer plus « sainement » (… et se donner bonne conscience ?)
• Fumer plus sec 
• Eviter le jus de condensation (le fameux « glougloutage »)
• Eviter d’aspirer des brins de tabac
• Eviter d’aspirer des cendres en fin de bol
• Diminuer l’apport nicotinique
• Filtrer les goudrons et autres substances et additifs nocifs
• Eviter le « tongue bite » (picotement/brûlure des papilles de la langue)

Avant de continuer, une parenthèse cependant concernant la  nicotine et les goudrons
Un bref résumé de faits constatés, scientifiquement prouvés et non discutables s’impose.
1. La fumée est un aérosol c.à.d. un mélange de gaz et de différentes particules. 
2. La nicotine contenue dans la plante de tabac, en cours de combustion, se transforme lors de l’allumage sous forme gazeuse … difficile donc d’essayer de la stopper complètement, cela semblerait utopique. 
3. Si la dépendance serait due « selon les experts » à la nicotine, …. ce sont les goudrons (et autres additifs) qui sont nocifs pour la santé !
4. Quant aux goudrons et autres composés nocifs , ils s’accrochent plus ou moins aux 
dispositifs filtrants
… ce qui est le but du filtre et donc positif. 
Par « autres substances » on pense aux additifs ajoutés aux tabacs aromatisés : agents  texture, agents de saveur, conservateurs (voir également l’article « room note »). 
A noter également que les résidus goudronneux finissent toujours par boucher la pipe – quel que soit le système filtrant - et gêner l’aspiration de fumée. Il faut donc régulièrement soit ettoyer la pipe et/ou changer de système filtrant car sinon la croûte des goudrons et autres substances, se réchauffant en cours de fumage, redeviennent liquide et se retrouvent dans le tuyau en tant que « jus de pipe » … et c’est franchement dégoutant !
Ces données, même les adeptes du « non-filtre » les acceptent, et ce seront donc les points de départ de notre petite enquête.
  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]         
La nicotine, qui est un alcaloïde présent dans la famille des solanacées [une grande famille dont font également parti la pomme de terre, la tomate, l’aubergine, les piments mais aussi la belladone, la datura, la mandragore], est une substance qui se retrouve naturellement dans la plante Nicotinia Tabacum. 
La nicotine confère à la plante de tabac des propriétés acaricides, insecticides et fongicides par son caractère neurotoxique, c’est la défense naturelle de la plante contre ses prédateurs !
Chez l’humain, la nicotine (en fait ses particules neurotoxiques) stimule la production de dopamine (un neurotransmetteur dans le cerveau) et, si elle ne perturbe pas le comportement ( !), elle entraîne une addiction/dépendance (… le corps en réclamant de plus en plus selon le degré d’accoutumance) et une dépendance physique pour l’effet de bien-être euphorisant qui procure plaisir, détente, stimulation intellectuelle, action anxiolytique et antidépressive (à chaque bouffée, la nicotine provoque une stimulation au cerveau en moins de 10 secondes!), et enfin coupe-faim (raison pourquoi beaucoup d’ex-fumeurs … grossissent).
Cet effet « dopamine/nicotine » pourrait être d’ailleurs à la base des discussions pour/contre les filtres et surtout le degré de « bien-être » addictif, cette sensation influençant le choix du fumeur … . Car peu de systèmes filtrants sont capables d’arrêter un « gaz » … sinon il y aurait « bouchon complet».

Ces « prises de positions de départ » sont reconnues et acceptées, même par le monde médical !
Revenons à nos différents systèmes de filtration .

1. Les systèmes métalliques
Filtres métalliques à mettre dans le tuyau
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Quand, aux alentours des années ‘60 de plus en plus de fabricants de pipe de par le monde présentent sur le marché des pipes - soi-disant plus saines à fumer et meilleures pour la santé … - un vent d’inquiétude soufflait sur le marché des fabricants français (et sanclaudiens en particulier). La réponse de l’industrie française consistait alors en un « filtre métallique » censé bloquer la nicotine et les goudrons et donc de « fumer plus proprement ». Cette « invention » (typiquement française au départ) a obtenu d’ailleurs en son temps un prix au Concours Lépine de Paris.

Communément appelé « zigouigoui » par les fumeurs de pipe (selon le dictionnaire français : Zigouigoui, nom masculin ; petit rien, chose sans valeur, petit objet que l'on n'arrive pas à nommer), le nom officiel en était le « système » (de « système D » ?), mais également « régulateur de tirage » ou encore «refroidisseur ». 
Ce dispositif devait également avoir comme avantage – du temps ou en France on fumait principalement du « gris » coupé très fin – à éviter de recevoir en bouche de fins brins de tabac ou de cendres.
Le fabricant français sont (hormis quelques marques anglaises bien représentées sur le marché français et qui l’ajoutent pour cela) – les seuls à fournir leurs pipes avec un « système métallique» à mettre dans le tuyau.
Il existe différents systèmes métalliques. Premièrement les petits comme présenté ci-dessous (appelés « stingers » en anglais), secondement les tubes métalliques (Dunhill, Genod) qui ne sont pas exactement filtrants mais font office de chambres de condensation/refroidissement.
a) Régulateurs de tirage, « systèmes » :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La majorité des fumeurs conseillent de retirer ce type de filtre avant même de culotter une nouvelle pipe car il a de grands désavantages (voir ci-après). On pourrait se poser la question pourquoi aucun fabricant français n’a eu le courage de supprimer cette petite pièce obsolète, cela réduirait peut être un tantinet le prix de fabrication… . Il y a en outre différents modèles : en Z « autonettoyant », vrillé, à boule etc. .
La photo ci-dessus montre les systèmes les plus courant actuellement.
On remarque cependant que les pipiers de Saint Claude tiennent compte des tendances du marché en proposants des pipes qui peuvent être fumées tant en 9 mm (voir plus loin) qu’avec un adaptateur + zigouigoui ou … sans filtre. Tout cela au choix. Voir photo ci-contre.
Le « système » peut en effet se mettre dans un adaptateur et ainsi se placer dans la mortaise prévue pour filtres 9 mm (voir plus loin) si tel est le désir du fumeur.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Points positifs 
- Evite les brins de tabac en bouche 
- Evite les cendres en bouche         
- Faible retenue des goudrons (il en colle toujours un peu au système par l’effet de condensation)
- Filtre durable (à réutiliser)

Points négatifs
- La fumée chaude (humide) condense sur le filtre métallique et provoque un jus de tabac qui 
laisse un mauvais goût en bouche et provoque le fameux « glougloutage » car … le métal ne résorbe pas ( !)
- Un faible résidus goudronneux et odorant (les opposants du zigouigoui les appellent d’ailleurs « stinkers » [plutôt que « stingers »] = anglais pour « puants ») colle à la pièce métallique et est difficile à enlever (savonnée), donc nettoyage fréquent et sale 
- Pratiquement aucun filtrage de la nicotine
- Coût superflu … car système est enlevé par 95% des fumeurs de pipe
- D’après le type de tabac (surtout les « aros » fortement saucées) il y a un dépôt sur le système qui – étant donné son faible diamètre – encrasse et bouchonne rapidement le tuyau
- Altère parfois le goût du tabac (goût amer, conséquence des remarques ci-dessus)
- Rend le tirage difficile, surtout pour les débutants qui « tirent » trop sur la pipe d’où échauffement, dépôt et condensation accentuée (conséquence des remarques ci-dessus)
- Ne permet pas de passer une chenillette dans la pipe pendant le fumage (résorber l’humidité, la salive, dépôts goudronneux)
Avantage santé : très faible

b) Tubes de condensation :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Surtout employés et patentés par Dunhill ces petits tubes internes devraient - par condensation - arrêter la pollution de la tige par les goudrons et autres substances issus de la combustion. 
Ici le filtrage de la fumée est inexistante, par contre ce système permets de passer une chenillette dans le tuyau en cours de fumage et d’enlever cendres, dépôts, humidité, salive et d’ainsi améliorer le tirage. 
Dunhill a déposé, entre 1912 et 1934, 8 brevets pour quatre pays (Angleterre, USA, Canada et France) pour ce système.
Pour les avantages et désavantages voir ci-dessus avec même encore un plus faible avantage santé.

Filtres métalliques à mettre dans le fourneau
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Si nous connaissons surtout les filtres métalliques à mettre dans le tuyau, il en existe également à mettre dans le fourneau/bol ! 
En voici deux de la même maison. 
Ce sont également des filtres « durables », les capsules « Dri-Kule Hygienic Pipe Filter ». 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ces filtres doivent être nettoyées à l’alcool fréquemment car les résidus goudronneux, cendres et brins de tabac bouchent facilement les minuscules orifices métalliques et se logent à l’intérieur de la capsule.

Points positifs et négatifs : voir ci-dessus mais donc avec risque de bouchonnage accentué et un nettoyage peu ragoûtant. Par contre on peut utiliser une chenillette dans le tuyau !



2. Les filtres en papier
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Sont de simples tubes de papier roulé qui font office de « buvard ». Ils sont donc à usage unique et (en principe) à remplacer à chaque bol.
Les premiers filtres papier ont été développés en 1933 aux Etats-Unis par Medico (6 mm) ce qui fait dire à ce fabricant qu’il a produit le premier filtre absorbant sur le marché et est donc à l’origine du développement du filtre pour pipe (ce qui est exact si il parle du filtre papier mas pas tout à fait exact s’il s’agit d’un système filtrant car le premier serait en Allemagne en 1932, voir plus loin … a moins que l’un l’ait importé de l’autre sous sa propre marque un an plus tard).
En Amérique les pipes Dr. Grabow et Medico sont équipées de tels filtres papier en 6 mm, ainsi que les Dr. Perl (Vauen, Allemagne) également en 6 mm . 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A noter que ces filtres ont souvent des dénominations « Doctor » pour accentuer la côté médical  et donc sain ! Ah, le marketing … . 

Les pipes Denicotea utilisent des filtres papier en 3 mm, 4 mm et 6 mm  (produites par la même société allemande). 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Les pipes à tête de maïs (Corn Cob pipes Missouri/USA) utilisent également des filtres papier Denicotea. 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Points positifs
- Evitent les brins de tabac en bouche
- Evitent les cendres en bouche (sous réserve de ne pas ôter le filtre …)
- Evitent l’humidité, le « glougloutage » (si … changement à chaque bol)
- Permettent de remplacer un filtre métallique (!) car coupés en deux, ils s’insèrent dans l’orifice prévu pour le « zigouigoui » et évitent alors le jus de tabac 
- Retiennent moyennement les goudrons 
- Fumage sec sans trop de perte de goût

Points négatifs
- Faible effet « buvard », la fumée passant trop vite …
- Changement à chaque bol (coût + démontage de la pipe)
- Comme la plupart sont en 6 mm il reste une assez grande ouverture (perçage) si on les enlève d’où risque de cendres en bouche (surtout pour les brule-gueules)
- Faible retenue de la nicotine (gaz passe le tube en papier absorbant sans problème)
- Ne permet pas de passer une chenillette dans la pipe pendant le fumage (résorber l’humidité, la salive etc.)
Avantage santé : très faible

Il existe également des filtres en papier 9 mm fabriqués par Vauen (également fabricant des filtres à charbon actif, voir plus loin) sous la marque « Vauen Dr. Perl Grösse (grandeur) 1»
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Vauen a donc encore amélioré son filtre en papier pour l’adapter aux pipes 9 mm.  La nouvelle version contient une « enveloppe » en papier cellulosique et une « âme » en fibres d’acétate. Au milieu un perçage de 2 mm.  Ainsi le filtre en papier Vauen offre moins de résistance au tirage que les filtres à charbon actif. 
Une belle alternative pour les « fumeurs sans filtres » qui désirent achètent une pipe prévue pour des 9 mm, veulent un tirage optimal sans toutefois une perte de goût, et sans la condensation (et donc de « glougloutage »). 
Matériel: Filtre papier cellulosique blanchi, âme en acétate de cellulose

Points positifs
- Evitent les brins de tabac en bouche
- Evitent les cendres en bouche (sous réserve de ne pas ôter le filtre …)
- Evitent l’humidité, le « glougloutage » (si … changement à chaque bol)
- Retiennent raisonnablement les goudrons 
- Fumage sec 
- Pas d’altération du goût du tabac
- Tirage facile

Points négatifs
- Changement à chaque bol (coût + démontage de la pipe)
- Faible retenue de la nicotine ( gaz passe le tube sans problème)
- Ne permet pas de passer une chenillette dans la pipe pendant le fumage (résorber
             l’humidité, la salive etc.)
Avantage santé : faible

3. Filtres en coton
On retrouve ce type de filtre principalement dans les pipes anglaises Falcon. Ces pipes sont à bol interchangeable et ont deux systèmes de filtrage. Nous y reviendrons au point 10 mais voulons ici décrire uniquement les filtres. 
Premièrement les filtres en ouate (6 mm) et ensuite un système à anneaux ressemblants aux chenillettes bien connues.

Filtres en ouate
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Points positifs
- Evitent les brins de tabac en bouche
- Evitent les cendres en bouche (sous réserve de ne pas ôter le filtre)
- Le dispositif 6 mm en ouate obture facilement l’entièreté de la mortaise (tampon) et
retient raisonnablement les goudrons
- Faible retenue de la nicotine (gaz doit passer le tampon d’ouate fort absorbant)
- Retiennent la condensation
- Evitent le glougloutage
- Fumée plus douce et plus légère car tirage facile (peu de résistance au tirage sauf … voir ci-dessous aux points négatifs))
- Aucun changement de goût du tabac

Points négatifs
- Changement à chaque bol (coût)
- Comme la plupart sont en 6 mm il reste une assez grande ouverture (perçage) si on les enlève, d’où risque de cendres en bouche
- Tirage difficile si pas remplacé régulièrement car dès que l’ouate est saturée cela « bouchonne »
- Changement de filtre peu propre (goudrons collent aux doigts)
- Ne permet pas de passer une chenillette dans la pipe pendant le fumage (résorber l’humidité, la salive etc.)
Avantage santé : moyen

Filtres en anneaux : dry rings
Une spécialité Falcon, filtres en matière identique aux chenillettes. Se posent au fond de la pipe/du bol et ont comme but primaire d’éviter la condensation et la formation de jus. A jeter après chaque bol.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Points positifs
- Evitent les brins de tabac en bouche
- Evitent les cendres en bouche 
- Retiennent faiblement les goudrons (saturation rapide)
- Retiennent la condensation et évitent le glougloutage
- Permettent de passer une chenillette jusqu’au bol

Points négatifs
- On ne peut fumer jusqu’au fond du bol (brulure des anneaux)
- Changement à chaque bol (coût)
- Rendent le tirage difficile, surtout pour les débutants 
- Bourrage léger obligatoire en fond de bol, sinon obturation du tuyau
- Pas de retenue de la nicotine 
Avantage santé : faible

4. Filtres en bois
Balsa
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le balsa est un bois exotique, très léger et poreux.
Principalement employés dans les pipes Savinelli, ces filtres se vendent en 6 mm et en 9 mm .  A noter que les « sections » (découpes) sont différentes entre les 6 mm [triangulaires] et les 9 mm [en croix]!
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Les 6 mm balsa peuvent également remplacer les autres filtres du même diamètre.
Parmi les adeptes des filtres 9 mm certains passent du filtre à charbon actif au filtre en bois et vice-versa. Encore une question de préférence personnelle car « objectivement » ils ne sont pas comparables (matières différentes, pouvoirs d’absorption peu comparables, lire plus loin) !
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Points positifs
- Evitent l’arrivée de cendres dans la bouche
- Evitent les brins de tabac dans la bouche
- Assèchent bien le fumage
- Absorbent le « jus de pipe » et évitent le « glougloutage »
- Le bois capte une infime partie des goudrons
- La forme permets un meilleur tirage que les autres filtres (passage d’air/fumée)
- N’altèrent pas/peu le goût du tabac
- Réduisent le picotement de la langue

Points négatifs
- Ne filtrent pas vraiment (passage d’air/fumée libre par forme découpe)
- Pas de retenue de la nicotine
- A changer toutes les 3 pipes (un maximum)
- Ne permettent pas de passer une chenillette dans la pipe pendant le fumage (résorber l’humidité, la salive etc.)
Avantage santé[/u] : faible

Bois d’érable
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ce système a été développé par Brigham (en 1937) pour ses propres pipes, spécialement pour éviter le « tongue bite » (brûlure des papilles de la langue par les goudrons et acides du tabac brulant) surtout pour les mélanges humides et fortement aromatisés (Canada, USA).
Le filtre de bois d’érable réduit, comme le balsa, les picotements de la langue et produit une fumée plus sèche.
Le filtre est réalisé en évidant l'intérieur d'une cheville en érable nain (Acer glabrum) longue d’environ 9 cm. (comme une paille).
Une rondelle métallique est forcée à l'extrémité du bois creux pour une adaptation précise du filtre dans la pipe.
Le filtre (qui se place dans un support en aluminium) se prolonge de 2,5 cm dans le tuyau. Lorsque le filtre en érable est brun foncé, il est temps de le nettoyer ou le changer.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Comme mentionné sur l’image ci-dessus le but est d’éviter le glougloutage et de picotement de la langue sans changer le goût du tabac.

Points positifs
- Evitent arrivé de cendres dans la bouche
- Evitent les brins de tabac dans la bouche
- Assèchent assez bien le fumage
- Absorbent le « jus de pipe » et évitent le « glougloutage »
- Le bois ne capte qu’une infime partie des goudrons
- Le filtre permets un «nettoyage chenillette» ce qui permets un plus long usage 
- Filtre réutilisable après nettoyage complet

Points négatifs
- Il faut une pipe prévue pour ce genre de filtre
- Coût
- Rend le tirage difficile, surtout pour les débutants
- Peu/pas de retenues de goudrons et autres particules
- On préconise de changer/nettoyer le filtre quand il devient « brun » (20/30 bols max.) mais il faut, pour le savoir, démonter complètement la pipe car le filtre est dans un tuyau en alu !
- On préconise également 2 filtres en même temps = l’un séchant pendant que l’autre est à l’emploi)
Avantage santé : très faible

5. Filtres en silice
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Il faudrait dire en « dioxyde de silicium ». 
Deux marques préconisent ce type de filtre : Denicool et Denicotea (mais même usine de fabrication !). 
Comme pour les autres filtres le but est surtout d’absorber l’humidité et par conséquent d’obtenir une fumée plus légère, fraiche et sèche et cela sans perte de goût. 
Leur noms fait clairement référence au filtrage de la nicotine mais cela n’est que très peu le cas. Par contre les goudrons (beaucoup plus nocifs d’ailleurs ) semblent bien absorbés par les cristaux de silicium.

Dépôt dans le foyer: Denicool préconise de mettre une petite couche de cristaux au fond du foyer, puis de bourrer normalement. Après fumage il suffit de vider le contenu dans le cendrier. Les cristaux « bruns » devraient – selon le producteur – prouver l’efficacité… ? Ce qui est toujours le cas puisqu’au contact du « jus » de tabac…   .

Points positifs
- Utilisable en principe dans toutes les pipes
- Retiennent l’eau de condensation
- Limite le gaspillage de tabac qui peut parfois rester au fond du bol (meilleur tirage car cristaux au fond de la pipe permettent un bon passage de la fumée)
- Ne dénature pas le goût du tabac
- Permettent de passer une chenillette dans le tuyau

Points négatifs
- Coût
- Obligation de bourrer très légèrement en fond de bol
- Pas pratique en cas d’une pipe avec petit bol
- Filtrent très peu la nicotine 
Avantages santé : - Très faible 

Elément filtrant en gel de silice
Denicotea a été fondé par  Willy Heineberg en  1932 (un an donc avant Médico aux USA), et produit les filtres à base de gel de silice à Cologne (Allemagne).                                    
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

En fait cela est similaire au modèle du classique filtre 9 mm sauf que à l’intérieur il n’y a pas de charbon actif mais des cristaux de silice !

Le gel de silice (cristaux) est un produit naturel et organique avec une structure poreuse fort absorbante (1/3 selon la publicité). Employé également dans l’alimentation (remplace les tannins dans la vinification), dans les litières pour chats (haut pouvoir résorbant) pour déshydrater les plantes (bouquets séchés) ainsi que d’autres applications c’est un produit non nocif universellement connu et appliqué. Les spécificités devraient aider à réduire la nicotine et les goudrons à un niveau élevé. Chaque filtre possède un capuchon rouge à mettre direction fourneau. 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Points positifs
- Evitent l’arrivée de cendres dans la bouche
- Evitent les brins de tabac dans la bouche
- Assèchent bien le fumage
- Absorbent le « jus de pipe » et évitent le « glougloutage »
- Le silice capte une bonne partie des goudrons
- La forme permets un meilleur tirage que les autres filtres (passage d’air/fumée)
- N’altèrent pas/peu le goût du tabac

Points négatifs
- Pas/peu de retenue de la nicotine
- A changer tous les 5 pipes (un grand maximum si on veut respecter l’efficacité du filtre)
- Ne permettent pas de passer une chenillette dans la pipe pendant le fumage (résorber l’humidité, la salive etc.)
Avantage santé : moyen/bon

6. Filtres en graines d’écume
La société Robert Maderholz (Ettenstatt, Allemagne) fabrique les filtres « White Elephant » (Eléphant blanc)  tant en paillettes pour le bol de la pipe qu’en filtres 9 mm pour le tuyau. 

L’écume de mer ou sépiolite ( en fait de l’hydrogénosilicate de magnésium) est un minéral du groupe des argiles à structure fibreuse, produit 100% naturel, sans odeur et non toxique. L’écume de mer ne brûle pas et sa porosité en fait un filtre naturel.                                            Son pH neutre préserve le goût du tabac.

Les paillettes
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Un produit plutôt inconnu. Beaucoup de fumeurs ne voulant pas fumer avec filtre 9 mm ou possédant des pipes sans perçage pour filtres pourraient être intéressés par ce produit. Les paillettes ou granulés en graines d’écume sont de la même qualité que dans les filtres-tubes 9 mm (voir plus loin), mais plus gros. Il suffit de prendre 3 à 5 paillettes et de les mettre en fond de bol  avant le bourrage. Les graines d’écume vont absorber l’humidité sans toutefois influencer le tirage. Donc un filtre de facto sans les désavantages des filtres 9 mm (moins de tirage, perçage 9 mm etc.). Les paillettes utilisées sont jetées avec les cendres en fin de pipe.
En outre l’écume de mer est une matière que les fumeurs de pipe apprécieront et connaissent (pipes en écume de mer). 
Le tabac peut être fumé jusqu’au bout du bol car meilleur tirage.

Points positifs
- Evitent l’arrivée de cendres dans la bouche
- Evitent les brins de tabac dans la bouche
- Assèchent bien le fumage
- Absorbent le « jus de pipe » et évitent le « glougloutage »
- L’écume capte une bonne partie des goudrons
- N’altèrent pas le goût du tabac
-             Tirage optimal
-             Possibilité de passer une chenillette pendant le fumage (humidité, dépôts, salive)

Points négatifs
- Faible retenue de la nicotine
- Tirage légèrement réduit
-             Obligation de bourrer légèrement en fond de bol pour ne pas boucher le tirage
Avantage santé : moyen/bon

Les filtres cylindriques 9 mm
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ces filtres ont à chaque extrémité des capuchons en céramique (goût neutre, 5 ouvertures chacune) et le corps du filtre est en papier filtre cellulosique fortement roulé et rempli de petites billes d’écume de mer. Ces billes poreuses, malgré leur fort degré d’absorption, ne changent pas le goût du tabac, par contre ils influencent (par leur masse) un peu le tirage.
Cette pierre poreuse va donc capter une bonne partie des goudrons tandis que l'enveloppe en papier buvard va absorber l’humidité de la fumée. La société préconise une combinaison des granules dans le bol et du filtre dans le tuyau pour un filtrage optimal (double filtrage !).
La société Chacom vends sur le marché des filtres 9 mm en écume de mer sous la marque « Chacom Ecume sanofiltre ».

Points positifs
- Evitent l’arrivée de cendres dans la bouche
- Evitent les brins de tabac dans la bouche
- Assèchent bien le fumage
- Absorbent le « jus de pipe » et évitent le « glougloutage »
- L’écume capte une bonne partie des goudrons
- N’altèrent pas/peu le goût du tabac

Points négatifs
- Faible retenue de la nicotine
- Tirage légèrement réduit
- Ne permettent pas de passer une chenillette dans la pipe pendant le fumage (résorber l’humidité, la salive)
Avantage santé : moyen

7. Filtres à charbon actif
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Les filtres à charbon actif 9 mm ont exactement le même rôle que les filtres à base d’écume mais le pouvoir adsorbant du charbon actif est bien plus important (en chimie, l’adsorption, à ne pas confondre avec l’absorption (!), est un phénomène de surface par lequel des atomes ou des molécules de gaz ou de liquides s’incorporent dans une surface solide (adsorbant) selon divers processus plus ou moins intenses). En effet ce type de matériau est utilisé dans de nombreux dispositifs de filtration de l’eau. De plus ce dernier n’aura que peu d’influence sur le goût du tabac là où l’écume de mer n’atténuera pas ses saveurs.
L'enveloppe en papier retient l'humidité pour une fumée douce et sèche. Le confort est donc maximal. Ce sont les filtres les plus efficaces et les plus vendus aujourd'hui. 

Qu’est-ce que le charbon actif ?
Le charbon végétal est le plus actif des désintoxicants naturels connus. Celui qui provient de la combustion des coques de noix de coco est le plus performant. Son efficacité pour contrer plusieurs problèmes de santé comme des troubles digestifs et intestinaux est reconnue.
Nom scientifique : Carbo vegetabilis
Noms communs : charbon actif, charbon activé
Nom anglais : activated charcoal
Classification botanique : carbone de bois
Formes et préparations : poudres, gélules, granules.


Il y a plusieurs marques de filtres à charbon actif 9 mm sur le marché.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
On en trouve sous la marque de certains fabricants de pipe comme p.ex. BC (Butz Choquin), Big-Ben, Chacom, Vauen ou d’autres fabricants comme Dr. Perl, Adsorba, White Elephant.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Denicotea (société allemande) produit également des filtres à charbon actif pour les marques suivantes : Chacom, Adsorba, Aldo Morelli, Wessex en Tom Spanu  (embout vert à la place du rouge !) en 9 mm.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Utile à savoir que « White Elephant » produit également des filtres à charbon actif tant en 9 mm qu’en 6 mm !
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Vauen (Dr. Perl) est (selon le fabricant allemand) le premier à avoir mis sur le marché un filtre en 9 mm en 1934. C’est sans aucun doute le filtre le plus vendu en Allemagne. 
Un embout a un capuchon céramique blanc (direction bol) et l’autre un capuchon en plastique bleu (direction bouche), ceci afin de permettre un positionnement correct.
On préconise un changement de filtre tous les 5 bols pour les « aros » (forts saucés) et tous les 10 bols pour les « naturels ». Libre à chacun de changer à chaque bol bien entendu !
Matériel : papier blanchi, capuchons en céramique et en plastique, charbons actifs
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le filtre se met dans la pipe avec le bouchon bleu du côté du tuyau et le bouchon blanc du côté fourneau.
Le bouchon blanc : céramique (résistant à la chaleur) pour réduire l'humidité.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La fumée est piégée dans les trous positionnés en forme d'anneau et l'humidité se dépose sur la céramique. Ceci améliore le système de filtration ultérieur.

Le charbon actif : pour réduire les substances nocives
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le charbon actif a des pores de différentes tailles ce qui permet de filtrer au mieux la fumée.
Il est par exemple utilisé dans certains systèmes de filtration de l'eau.
Le tube du filtre fait de papier en relief : pour absorber encore plus d'humidité
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Un nouveau papier en relief est utilisé dans le but d'avoir une fumée plus sèche et plus agréable et une absorption plus grande.
La capsule bleue : moins de résistance au tirage grâce à de nombreux trous.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Une vue microscopique laisse entrevoir les “cratères, cavernes et canaux”  de chaque pièce de charbon actif  qui doivent retenir nicotine et goudrons. Les déviations dans ce labyrinthe de filtration augmentent l’effet filtrant et – selon le fabricant – l’ensemble de la surface de toutes les granules de charbon actif dans un filtre Dr. Perl Junior correspondrait à la dimension de deux courts de tennis ! 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Points positifs
- Evitent l’arrivée de cendres dans la bouche
- Evitent les brins de tabac dans la bouche
- Assèchent bien le fumage
- Absorbent le « jus de pipe » et évitent le « glougloutage »
- Le charbon de bois capte une bonne partie des goudrons
- N’altèrent que peu le goût du tabac mais surtout l’adoucissent
- Relativement bonne retenue de la nicotine

Points négatifs
- Tirage légèrement réduit (il faut apprendre à fumer avec un 9 mm)
- Ne permettent pas de passer une chenillette dans la pipe pendant le fumage (résorber l’humidité, la salive etc.)
Avantage santé : bon

Le filtre 9 mm, cet incompris
A la lecture des différents blogs et forums on lit parfois de méchantes remarques concernant les filtres à charbon actif 9 mm . Certains préfèrent telle marque à une autre et vont même à dire que les filtres français sont inférieurs en qualité.

Remarquons que le tirage (parce que c’est surtout de cela qu’on parle) dépends de différents paramètres :
a) la construction de la pipe (sa forme, qualité de la bruyère, son perçage, la taille du fourneau etc.)
b) l’habilité du fumeur à pétuner (fumer « avec » est également quelque chose qui s’apprend !)
c) le tabac (coupe, forme, les sauces et autres additifs)
d) l’hygrométrie du tabac : un tabac aromatisé humide posera plus de problèmes qu’un Semois sec… 
e) enfin, et c’est le plus important … il y a 5 types de « filtres 9 mm » différents !
1. Filtre 9 mm papier avec acétate de cellulose (Vauen)
2. Filtre 9 mm avec gel de silice (Denicotea)
3. Filtre 9 mm avec écume de mer(White Elephant)
4. Filtre 9 mm avec charbon actif
5. Filtre 9 mm en balsa (eh oui, c’est également un 9 mm)
Quand on dit que les filtres 9 mm “tirent” mal il faut donc d’abord se demander de quel type de 9 mm il s’agit car les différents composants du tube cylindrique permettront un passage de fumée et un tirage différent, c’est un peu trop facile de dire que tous les 9 mm sont mauvais. 

Il est entendu que chaque système filtrant diminue tant soit peu le tirage car ce sera toujours un obstacle supplémentaire pour la libre circulation de la fumée et le fumeur devra toujours aspirer un peu plus fort. Mais cela est le but du filtre … et « fumer avec », cela s’apprend aussi.

Bon à savoir également est le fait que la plupart des filtres 9 mm (si on choisit pour ce système-là…) viennent 8/10 de la même usine.
Un des gros producteurs de filtres en tout genre est Denicotea en Nordrhein-Westfalen (Allemagne) qui vends en direct sur son propre site Denicool(cristaux), filtres Adsorba/JBR Adventure/Blitz (9 mm), Denicotea charbon actif 6 mm ainsi que Denicotea papier 3/4/6 mm. Mais ce sont eux qui fabriquent également les filtres pour les marché américains et européens sous la marque des différents fabricants de pipe (dont français) ! 
Le marché est trop petit pour diversifier fondamentalement la production, aussi comparer des filtres qui sortent de la même usine prends surtout une tournure psychologique … si vous voyez ce que nous voulons dire.

Certains prétendent que les filtres à pipes altèrent le goût du tabac. Cela est vrai dans une certaine mesure mais par contre cela peut être un avantage avec des tabac « forts » ou à forte teneur nicotinique. Certains fumeurs n’utilisent qu’un filtre 9 mm qu’avec certains tabacs plus « forts » car ils adoucissent le goût (et diminuent de ce fait le picotement de la langue !).
Au cas où un tabac plus doux perdrait trop de sa saveur, personne n’empêche le fumeur d’enlever son filtre. Occasionnellement cela peut être une solution (gouter/tester un nouveau tabac p.ex.). Par contre l’ouverture des pipes de 6 ou 9 mm étant quand même considérable (toutes proportions gardées), il est préférable que le fumeur qui veut fumer « sans », opte pour une pipe prévue sans filtre.

Une autre petite remarque concernant les fumeurs qui enlèvent systématiquement les filtres 9 mm de leur pipe :
a) si c’est pour fumer « sans filtre 9 mm », il vaut mieux ne pas acheter une pipe qui est prévue pour 
b) car la tige est plus grosse (tenon/tuyau) pour justement prévoir ce type de filtre …
c) comme il n’y a pas d’interruption dans le conduit d’air, il y a risque de turbulences et donc plus de condensation …(certains trouvent cela par contre un avantage car assèchant et refroidissant la fumée)
d) la chambre du filtre/ mortaise va vite se couvrir d’une couche de goudron ce qui rendra la pipe plus difficile à entretenir … (chenillette pliée en 3 etc.)
Il est donc indispensable de prévoir un adaptateur (qui est le plus souvent livré avec la pipe) qui réduira l’orifice. Sur un forum nous avons lu que l’espace vide du 9 mm ferait office de système « micro calabash inside ». Pourquoi pas ? A chacun son plaisir.

Filtre 9 mm, avec/sans embout de couleur ?
Lorsqu’un filtre a un embout colorié il se met, selon la marque, soit vers le fourneau (si il est en céramique) soit vers la tige (si plastique). Il faut donc bien lire ce qui est marqué sur l’emballage ! Les filtres sans embouts coloriés peuvent se mettre dans les deux sens. Nous avons donné auprès de la description de chaque type de filtre 9 mm le sens de positionnement.



8. Filtres en argile volcanique (granulés)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Les granules en argile volcanique Nørding's Keystones garantissent une fumée sèche et  froide et absorbent la condensation. 
La société danoise vends des pipes spécialement fabriquées pour l’usage de ces granulés (voir ci-contre) mais ils peuvent être employés dans n’importe quelle pipe. Il suffit d’en mettre quelques-unes dans le fond du bol avant le bourrage. 
Dans une pipe Eriksen on en emploiera 10-15, dans une pipe « classique » 5-10. 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Points positifs
- A employer dans toutes les pipes
- Permettent le passage d’une chenillette
- Permettent de fumer le bol jusqu’au dernier brin de tabac
- Pas de tabac humide/gras au fond du bol (à noter : les tabacs danois sont souvent fortement aromatisés !)

Points négatifs
- Faible retenue de la nicotine
- Primairement vendu pour les pipes de la marque Eriksen
- Difficile à trouver sur le marché français
- Coût
- Obligation de bourrer légèrement en fond de bol pour les pipes « classiques »
Avantage santé : moyen

9. Filtres en craie
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Filtres en craie blanche, coniques avec rayures permettant le passage de la fumée. Se placent dans le fond du bol de la pipe , diamètre assez universel (18 mm). Absorbe bien les goudrons et l’humidité et à jeter avec les cendres en fin de pipe. Fabriqués en Angleterre . Les utilisateurs en disent le plus grand bien. Ne semble pas modifier le goût du tabac.
La craie est une roche sédimentaire calcaire blanche, à grain très fin, tendre, poreuse et perméable, assez pure contenant presque exclusivement du carbonate de calcium CaCO3 (90% ou plus) et un peu d'argile.

Points positifs
- A employer dans toutes les pipes
- Permettent le passage d’une chenillette
- Permettent de fumer le bol jusqu’au dernier brin de tabac
- Pas de tabac humide/gras au fond du bol 
- Pas de modification du goût du tabac

Points négatifs
- Faible retenue de la nicotine
- Difficile à trouver sur le marché français
- Coût
Avantage santé : faible

10. Pipes à perçage filtrant et/ou combinaisons filtrantes
Ce ne sont pas à proprement parler des systèmes filtrants (quoi que …) mais des pipes conçues spécialement pour un type de filtrage.
Nous avons déjà évoqué page 8 les Falcon (filtres coton), page 9 les pipes Brigham (filtre érable), en page 17 les pipes Eriksen (granules d’argile volcanique).
Il y a également des pipes qui ont des perçages spéciaux (Peterson), de systèmes avec apport d’air (Duncan Hill Aerosphere) ou air+filtre (Magic Inch) sans oublier les pipes à combinaisons filtrantes autrichiennes Lorenz (filtre Wettex + filtre papier ou charbon actif).
Un bref aperçu.
Pipes Peterson
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le brevet original a été publié pour la Grande-Bretagne et l'Irlande le 8 août 1890 !
Un perçage spécial (voir dessin ci-dessus crée un sorte de petit réservoir destiné à recueillir le « jus de pipe ». On a essayé ainsi à obtenir une fumée plus fraîche, minimiser le picotement de la langue et le mauvais goût. En 1898, Peterson innove avec une autre invention également brevetée, le fameux P-lip (Peterson lip). La lentille profilée du tuyau en vulcanite est percé vers le haut et dirige la fumée vers le palais. On évite ainsi les brulures de langue et un éventuel goût amer.   
On aime ou on aime pas, les avis sont partagés. Beaucoup de gros fumeurs n’apprécient pas la P-lip parce qu’à la fin le palais en prend un coup par la concentration de fumée chaude. D’autres adorent le P-lip qui est plus confortable quand on tient la pipe en bouche. Le nettoyage du « système de perçage Peterson » semble également ennuyer de adeptes de la bouffarde.
Quoi qu’il en soit on ne fera jamais bien pour tout le monde et le succès des pipes Peterson est là pour témoigner de son acceptation sur le marché. 

Pipes Falcon
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Une création qui date de 1936 ! Le dessous de bol (Humidome) en aluminium aide à la condensation de la fumée qui est alors absorbée par un filtre en coton. La forme spécifique du tuyau refroidit la fumée et doit garantir une fumée sèche, froide et douce. En outre le dessus de bol en bruyère est interchangeable (formes, types).. 

Pipes Lorenz (Autriche). Le premier filtrage consiste en un filtre 9 mm, fourni sous forme de filtre Savinelli en balsa (mais on peut bien entendu utiliser également des filtres à charbon actif).
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Pour le second filtrage, c'est plus difficile à trouver. Il y a bien une pochette, remplie de pastilles percées en leur centre, mais où les mettre ? 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Car on ne s'en rend pas compte à première vue, mais le fourneau, percé en son centre, se dévisse (comme les Falcon). C'est dans l'alvéole ainsi découverte qu'on place le deuxième filtre (anneau absorbant). Voilà qui est bien surprenant pour qui n'est pas un habitué.
En aspirant à vide, on sent une très légère résistance, voilà tout. Puis on bourre sa pipe, et on se lance...
Il semble même que la fumée soit parfumée ? Cette impression de parfum supplémentaire vient du filtre Wertex, mais cela disparaît après quelques minutes. Que ce soit avec un Semois, un Latakia, ou même un mélange aromatique, on a toujours une impression de fraîcheur, on l'a même au point qu'on peut penser qu'elle dénature le goût du tabac. 

Pipes Magic Inch
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ces pipes nous viennent des Etats Unis d’Amérique. E.A. Carey’s Smokeshop ([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a mis sur le marché deux systèmes basés sur un apport d’air supplémentaire.
D’abord  il y a eu ( depuis 1948 !) une pipe à filtre avec un système breveté : le « Magic Inch ». Plus d’un million de pipes vendues depuis ! 

Le système "Magic Inch" est en fait une « chambre d’air » insérée entre le bol et le tuyau ventilé. L’air froid aspiré de l’extérieur se mélange avec la fumée chaude dans cette chambre. Les goudrons, huiles et autres additifs subissent une sorte de coup de frais, condensent, et sont alors absorbés par un petit filtre en papier cellulosique de 50 microns. 

Pipes Duncan Hill Aerosphere
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La même société (Carey) a patenté un second système, le "Duncan Hill Aerosphere smoking system » (U.S. Pta. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien],275,747). Une ouverture sur le côté du tuyau amène une petite quantité d’air frais lors de chaque aspiration dans une chambre de condensation. La différence de pression va éjecter la chaleur vers l’extérieur. Ici, pas de filtre en papier mais les dépôts se posent au fond du tuyau (élargi à cet effet). Il y n’y a donc plus de résistance au tirage (point négatif du Magic Inch), par contre il faudra plus souvent utiliser sa chenillette.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Les deux systèmes préconisent une fumée plus fraiche.
Pipes Brigham
Ces pipes sont prévues pour les filtres en bois d’érable discutées en page 9
Pipes Eriksen
Ces pipes ont un petit réservoir spécialement conçu pour y mettre les granulés d’argile volcanique (présentées page 17). Ainsi on bourre le bol comme on en a l’habitude sans danger éventuel de bouchonnage.

Conclusion
Dans beaucoup de pays avoisinants la France, la pipe « à filtre » est celle qui se vends le mieux. L’Allemagne, les Pays-Bas, la Scandinavie sont d’ailleurs des pays qui sont les plus sévères dans la lutte contre le tabagisme. 
Il n’y a que le marché des fumeurs français qui fait la sourde-oreille. Non pas les producteurs sanclaudiens parce qu’ils produisent pour l’exportation pas mal de pipes à filtre, les nouvelles pipes Chacom prévoient d’ailleurs d’office un choix entre filtre 9mm/adaptateur/zigouigoui ou … rien du tout. Mais ce sont les fumeurs français qui à priori ne suivent pas. Il y a beaucoup d’explications pour cela, il suffit de lire les forums et blogs sur internet. Souvent les commentaires se contredisent ou sont tout à fait erronés prouvant une méconnaissance manifeste du système filtrant et son fonctionnement et sont par conséquent tout à fait subjectives !
C’est la raison qui nous a poussé à faire ces recherches car à priori aucun article en langue française ne traitait ce sujet.
Cette recherche dans le monde du filtre a été pour nous une révélation car nous n’imaginions pas, au début de ce travail il y a quelques mois, de rencontrer autant de systèmes différents de par le monde … et depuis si longtemps ! 
Le fait de pouvoir combiner plusieurs types de filtrage (c.à.d. un filtre dans le bol et un dans le tuyau) semble faire de plus en plus d’adeptes dans différents pays. Les amateurs de la bouffarde cherchent donc manifestement, face aux pressions anti-tabac, de sauvegarder leur façon de vivre.
En tout cas le choix est énorme !

Mais il y a un autre aspect fort important au fumage « avec filtre ».
La lutte contre le tabagisme affecte fortement le monde des fumeurs de pipe. Le prix des tabacs est en hausse continue, les restrictions sont légions. En outre les frais de production des pipiers sont en fonction des coûts de la vie et bientôt « fumer … la pipe » deviendra un luxe. On matraque le marché avec des slogans prônant la santé, l’écologie, le respect de l’environnement, le droit au bien-être etc., toutes des valeurs bien justifiées d’ailleurs. Pas de discussion concernant cela.  
Le fumeur de pipe ainsi que les fabricants de pipes et de tabac devront s’adapter à ces nouvelles exigences du marché (en régression) s’ils veulent sauvegarder l’avenir de l’art de fumer la pipe, respectivement leur profession. 
Il faudra offrir des moyens plus « sains », des alternatives moins « nocives »  et, l’emploi d’un système filtrant en est un.
On peut en conclure qu’il y a (depuis 1932 !) une recherche active de rendre le fumage de la pipe plus sain et agréable et de promouvoir et conserver ainsi notre noble art. Mais il est midi moins cinq !

De là à dire que fumer sans filtre est dangereux il n’y a qu’un pas … que nous ne franchirons pas car chacun peux maintenant décider pour lui-même, et en connaissance de cause, ce qu’il y a de mieux.
Et pour paraphraser un proverbe français :

Qui est maître de sa fumée est maître de sa santé.
avatar
Denis Mc Kie

Nombre de messages : 26
Age : 71
Localisation : Vosges
Date d'inscription : 12/11/2014

http://denismckie@simplesite.com

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Pipes avec "filtre" ou sans ? :: Commentaires

avatar

Message le Ven 18 Déc - 20:53 par Denis Mc Kie

Après plusieurs mois de travail et de recherche j'ai enfin terminé ce "survol" des "sytèmes" pour pipes. C'est mon petit cadeau de Noêl pour mes amis pétuneurs.
Le but n'en est pas de déclencher un pour/contre (cela ne m'intéresse guère) mais de vous offrir "pour les fêtes" une synthèse de ce qui existe sur le marché mondial. En outre cela éclairera peut-être votre lanterne et répondra à des questions latentes sinon vous rafraîchira le mémoire. J'espère que cela vous intéressera. personnellement je ne croyais pas au début que cela allait m'amener aussi loin. Le but en est également de "fumer la pipe en connaissance de cause" car souvent on s'enmêle les pinceaux dans toute la terminologie et "un filtre 9 mm" ... peut en cacher un autre. Certains d'entre vous remarqueront que j'ai posté cet article sur 3 forums/fora, le "à la noble bouffarde", le "tasse-braise" et l'"autour de la pipe". Les anciennes inimitiés ou disputes ne me concernant pas, je ne connais qu'UN monde, celui de la pipe! Et nous en faisons tous parti. Bonnes fêtes et bonne bouffarde les amis et que vos fumées en 2016 soient ... agréables et voluptueuses.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Ven 18 Déc - 21:07 par Odoacre (En ligne)

Merci pour ce petit topo sur les filtres.
Je ne l'ai que survoler mais j'ai l'intention de le lire plus attentivement à tête reposée.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Ven 18 Déc - 21:23 par Oumpah-Pah

Quelle érudition !

Merci d'avoir mené à bien ce travail et de mettre à notre disposition une telle mine de renseignements (aussitôt enregistrée sur mon disque dur comme document de référence !)

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Ven 18 Déc - 22:19 par GEORGES-ALAIN

C'est bien la première fois que je lis un article aussi clair et complet sur l'utilisation des divers filtres à pipe,franchement un grand merci pour ce travail fastidieux mais ô combien
enrichissant.J'ai lu de bout en bout,m'apercevant de mes lacunes en ce domaine et ce malgré que j'utilise des filtres.J'ai donc beaucoup appris.
Un travail méritoire et très utile donc,qui je l'espère sera lu avec beaucoup d'attention, d'autant qu'il touche également notre santé
Merci également d'avoir diffusé cet excellent travail par ailleurs,je rejoint d'autant ton point de vue,point d'inimité,tous unis de la même passion.
Je te souhaite également de très bonnes fêtes.A te lire bientôt.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Ven 18 Déc - 22:57 par clem95

excellent article et très intéressant, merci. 

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Ven 18 Déc - 23:27 par gavroche

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:,je rejoint d'autant ton point de vue,point d'inimité,tous unis de la même passion.


Mais oui... des sensibilités différentes c'est tout et heureusement, un monde avec un seul forum, quelle tristesse.

Merci pour ce tuto.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Sam 19 Déc - 0:02 par roark

Magnifique, et en ce qui me concerne, absolument d'actualité.
J'ai une crève de mammouth, et je suis bien content d'avoir quelques filtres à granules sous la main.
En association avec un tabac pas trop fort - FVF en l'eau qui rince - c'est impeccable.

Merci @[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ! Wink

Edith : 
Du coup pour moi, les filtres, c'est "avec ou sans" selon l'envie, l'humidité / la puissance du tabac, etc.

Dernière édition par roark le Sam 19 Déc - 1:44, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Sam 19 Déc - 0:43 par Stout

Sans.

En ce qui concerne la Falcon (j'en ai une courbe), le tortillon-chenillette n'est effectivement pas un filtre, mais une sorte de buvard :  j'ai essayé sans et ça tire moins bien, ça a tendance à glouglouter, son utilité  est donc bien réelle.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Sam 19 Déc - 13:26 par Lulu

Oufti, quel reportage excellent. Perso, pas de filtre, rien de tout cela.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Sam 19 Déc - 18:09 par Natrix

C'est pas un "post", c'est une thèse !!Smile

Merci pour tout ce travail de recherche et de nous en faire profiter. Très intéressant !

J'utilise les médico dans mes corncob que je fume en extérieur, car avec le vent et fumant avec moins d'attention, je trouve les filtres utile. 

Petite précision, je possède une brigham et le filtre s'installe directement dans le tuyau, je n'ai pas de tube d'alu à l'intérieur comme mentionné dans l'article. Il existe peut-être sur d'autre modèle ?

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Sam 19 Déc - 19:48 par Fantasio59

Un grand merci pour le travail colossal accompli et pour le partage.

A lire et à relire sans modération.

Pour ma part j'ai viré les "zigouigoui" et j'utilise ,parfois ,des granulats d'écume.

Encore merci ,et à te relire

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Sam 19 Déc - 23:27 par Big Dan

Merci beaucoup pour ce superbe post qui, en plus d'être on ne peut plus complet, est bien d'actualité !  Cheers

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 21 Déc - 12:58 par Gonzague

Ben mon colon! ça c'est une étude approfondie!
merci!

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 21 Déc - 14:58 par serbru

excellent article !merci du partage

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 28 Déc - 22:31 par jitlord

Merci beaucoup pour cette revue très complète et pour le travail accompli.
Quelques remarques :
- je ne suis pas certain de l'inocuité des granulés en silice car il me semble que les cristaux de litière pour chat faits de la meme matière sont considérés comme irritants (en dehors des additifs désinfectants) s'ils sont aspirés (micro-saignements des muqueuses) ;
- les morceaux d'écumes placés au fond de la pipe me paraissent intéressants car ils permettent de filtrer un peu la fumée si la pipe ne peut recevoir de filtre 9mm ;
- les filtres 9mm en écume, après test, semblent un peu moins efficaces que les granulés en écumes placés au fond la pipe, sans doute parce que la quantité d'écume est plus faible ;
- les filtres 9mm au charbon actif semblent les plus efficaces, on a l'impression que la langue est moins chargée après le fumage.
Au final, il est louable d'essayer de réduire l'intensité "toxique" de la fumée si on ne souhaite pas arreter totalement le tabac.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 29 Déc - 3:45 par MacBlind

Merci pour cet excellent article Denis. Pour ma part, j'utilise des filtres 9mm à charbons actifs.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 2 Nov - 4:31 par Alexharley

Merci pour cette excellente synthèse, je reposte ce que j'ai édité récemment sur ADLP, comme quoi ce sujet en perturbe plus d'un :

Sujet difficile et à points de vues très variables, ce qui est "normal" vu le contexte de ce topic... (et des puristes...)

en ce qui me concerne, les trois quarts de mes pipes n'ont pas de filtres, cependant j'en possède quelques unes en 9mm, dont le choix de départ était avant tout un choix d’esthétique et de modèle, le coup de cœur en somme... Cependant elles ne me déçoivent pas... on peut aussi retirer le filtre selon les envies, ce qui procure un effet calabash sympa

les deux fumages sont différents, certes, par la modification du tirage, il faut adapter son aspiration en fonction, pour ma part, le filtre 9 reste une alternative à certains tabac très agressifs (Aros) et/ou aux lendemains de gueule de bois ou de fumage exagéré (spécial gros fumeurs), et il est vrai que lorsque l'on voit la tête du filtre après un seul fumage, ça peut faire peur parfois (selon les tabacs). un autre avantage c'est que l'on fume plus sec [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 

Dans l'autre cas, quand on a une super bruyère (ou autre) et une bonne conception de l'objet, le plaisir est toujours intact et intense, fumer sans filtre oui, mais dans une pipe de qualité. Sans oublier que d'un tabac à l'autre tout peut changer en fonction du modèle choisi de sa fumeuse...

voilà pour moi, ceci reste bien sur un avis personnel, à chacun son trip, hard ou soft... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 22 Mai - 15:06 par nissart (En ligne)

un immense merci pour ce travail hyper complet , très instructif , moi je dis bravo !!!
je suis un utilisateur inconditionnel de filtres 9 mm aux charbons actifs

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 22 Mai - 16:55 par clod46 (En ligne)

Bonjour Denis.
Je relis avec plaisir cette étude magistrale que j'avais lue "ailleurs".

Le seul filtre mécanique que j'ai trouvé efficace est le LMB.

Il y a longtemps que j'ai viré tous ces "machins-trucs-choses".

Revenir en haut Aller en bas

Message le Lun 22 Mai - 20:36 par Invité

Pour sentir pleinement le goût d'un tabac, je dirais sans filtre.
Amateur d'aros j'aime encore me prendre une bonne bouffée
de fumée en bouche en la recrachant très lentement. Wink

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 22 Mai - 22:35 par scaferlati

bonne analyse , en ce qui me concerne zero filtre  je suis comme Holaf et sans compter que le filtre apporte énormément de condensation dans la pipe d' ou le glougloutage  et sa c ' est pas top!!! fu6

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 22 Mai - 22:40 par Fantasio59

J'utilise des granulats d'écume ,je n'ai pas l'impression que cela altère le gout du tabac ,et ça améliore le tirage et ne provoque pas de condensation 

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 22 Mai - 23:19 par clod46 (En ligne)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:J'utilise des granulats d'écume ,je n'ai pas l'impression que cela altère le gout du tabac ,et ça améliore le tirage et ne provoque pas de condensation 
 pas de problème pour la formation du culot ?

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 22 Mai - 23:28 par Fantasio59

Pour les pipes neuves  ,au début ,je fume sans granulats ,pour les estates ,même après nettoyage il en reste un peu et de temps en temps je fume sans .

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 22 Mai - 23:45 par nissart (En ligne)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:bonne analyse , en ce qui me concerne zero filtre  je suis comme Holaf et sans compter que le filtre apporte énormément de condensation dans la pipe d' ou le glougloutage  et sa c ' est pas top!!! fu6
je ne rencontre aucun soucis de condensation contrairement à toi  Question  .
bien au contraire je n'ai aucune condensation ni jus en bouche , la formation de condensation dans une pipe avec filtre viens très souvent du fait d'aspirer fort dessus, le filtre impose une aspiration maîtrisée . le tassage du tabac doit être également plus léger qu'une pipe sans filtre ce qui évite également la condensation .

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 23 Mai - 0:20 par loic

Granulats d'écume mais pas systématiquement.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 23 Mai - 0:27 par Big Dan

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:je suis un utilisateur inconditionnel de filtres 9 mm aux charbons actifs

J'ai une pipe 9mm que je fume avec aussi ces filtres... (des Stanwell)  J'aime bien !
Tolérant mal les tabacs trop forts, cela me donne la chance de les fumer,
sans trop d'inconvénients...   smile

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 23 Mai - 1:51 par clod46 (En ligne)

Un fil ouvert par lulu sur le sujet

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 23 Mai - 17:14 par Stout

Les granules d'écume me semblent un système intéressant pour les bruyères, si j'en trouve, j'essaierai sans doute.
Sinon, fumant à 90% des pipes d'écume, la question du filtre ne se pose pas.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 24 Mai - 5:06 par Calabash

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Les granules d'écume me semblent un système intéressant pour les bruyères, si j'en trouve, j'essaierai sans doute.
Sinon, fumant à 90% des pipes d'écume, la question du filtre ne se pose pas.

J'ai tendance à penser qu'un pipe en écume ne filtre absolument rien. 

Compte tenu de sa relative porosité, bien sûr elle absorbera plus facilement 
une partie infinitésimale des vaporisations de combustion,
mais point de vue fumage, cela reste de la "ligne directe" pure et simple.

Quand tu tires sur ta pipe d' écume, 
de terre ou de bruyère, 
la fumée met une fraction de seconde avant d' arriver en bouche.

La seule chose qui compte vraiment, dans tous les cas, est la capacité de l'individu à gérer la combustion, 
et donc la température,car le vrai problème est celui-là.
Plus la t° est élevée, plus la fumée "embarque" les goudrons.

C'est la raison pour laquelle les cigarettes sont si nocives (t° très élevée), à contrario du cigare (basse temp.)
Je croirais néanmoins volontiers que le passage par un filtre type 9mm charbon actif ou granules d'écumes (cartouches tuyaux)
ne peut être que bénéfique.

Quant aux granules (ou plutôt morceaux d' écume, chutes) à mettre dans le fourneau, comme je le disais ailleurs,
elles me semblent intéressantes pour réduire la capacité des gros fourneaux.
On peut aimer fumer une Magnum, avec une quantité de tabac non déraisonnable dedans.
Plutôt que de la bourrer à moitié au fond, la couche de graviers d'écume, plus ou moins épaisse, est la solution que j'affectionne.
De là à dire que cela filtre, j'ai de sérieux doutes Wink

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 24 Mai - 10:43 par Stout

Tout ce que je sais est que la coloration d'une écume est provoquée par le goudron.... comme le filtre placé dans la tige qui noircit au fumage, donc ...
D'ailleurs, il existe des filtres à base d'écume, très populaire en Allemagne.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 24 Mai - 12:40 par clod46 (En ligne)

Voir le fil ouverrt sur les zigouigoui.Des remarques intéressantes des uns et des autres.

Revenir en haut Aller en bas

Message  par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum