Le Tasse-Braises
AVERTISSEMENT: l'usage du tabac comporte des risques avérés pour la santé. Ce forum est un lieu de rencontres et de discussions réservé aux adultes qui en font usage; il n'en fait pas la promotion.
Interdit aux moins de 18 ans. PRESENTEZ-VOUS DANS "LA BUVETTE" APRES VOTRE INSCRIPTION!


Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Ortho/Gramm

Derniers sujets
» Mercredi 19 décembre, que fumerons nous ?????
Aujourd'hui à 17:03 par Alexandre

» Quels tabacs et quelles bouffardes ????
Hier à 22:07 par PAT1er

» C'est la fête à Arthim !
Hier à 7:38 par Lulu

» 17/12 Que fumez vous?
Lun 17 Déc - 19:13 par Mike41

» Avez vous trouvé vote Saint Gral
Lun 17 Déc - 19:04 par Virginie loup

» Le musée des horreurs de Pepere
Lun 17 Déc - 18:44 par papaalino

» 16/12 Fumées dominicale
Dim 16 Déc - 22:00 par Serge

» 15/12 Le samedi vous fumez?
Sam 15 Déc - 12:28 par loic

» En ce 14 décembre qu'allons nous siroter ???
Ven 14 Déc - 23:14 par pepere

» Nos volutes de ce 13 décembre.
Jeu 13 Déc - 21:10 par Alexandre

» 12/12 Que fumerons nous ce jour?
Mer 12 Déc - 20:35 par Alexandre

» 11/12 Que fumez vous?
Mar 11 Déc - 23:20 par Lulu

» Bon anniversaire maitre Pierre !
Mar 11 Déc - 18:41 par Alexandre

» 10/12 Quel est le menu du jour?
Lun 10 Déc - 22:15 par Lulu

» Serbru, on ne t'oublies pas...
Lun 10 Déc - 19:30 par papaalino

INFOS
Bienvenue aux nouveaux inscrits! S'il vous plaît, ayez la gentillesse de poster votre présentation dans la Buvette afin que nous puissions faire connaissance.
Merci !
News!! LES PIPES DU TB 2011 par M. Pierre MOREL

Mar 30 Nov - 20:14 par Alain

LIENS: si vous désirez figurer dans nos liens  contactez l'admin.


Pipes Morel

Commentaires: 0

LE "TASSE-BRAISES V II" du Tasse-braises pour les membres!!!

Ven 28 Nov - 21:13 par Admin

Ceci n'est pas une action ponctuelle! Vous êtes membre, commandez votre Tasse-braises!

Voici le tasse-braises réservé aux membres du TB, c'est un exemplaire unique réalisé pour les membres du forum!! vous serez les seuls à en posséder un.
Son prix 22€ plus port.

Pour les commandes envoyez un mail à sevenpipe@free.fr





Commentaires: 74

Les posteurs les plus actifs de la semaine
Serge
 
Mike41
 
papaalino
 
Lulu
 
Alexandre
 
Virginie loup
 
macsemois
 
PAT1er
 
DAN
 

Statistiques
Nous avons 1204 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est jeanluc125

Nos membres ont posté un total de 154625 messages dans 7347 sujets
Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 



Sherlock Holmes: l'affaire de la pipe holmesienne

Aller en bas

Sherlock Holmes: l'affaire de la pipe holmesienne

Message par Cyl le Mer 14 Mar - 3:18

Qu'est-ce qu'on n'a pas dit ou écrit à ce sujet !  Combien d'engueulades entre frères jusque là inséparables !  Combien de réalisateurs trompés par des scénaristes incompétents !  Combien de légendes urbaines et de fake news !  Combien de tweets matinaux contradictoires !
Ouais, finalement, que fumait vraiment Sherlock Holmes ?

Faites vos propres conclusions m'sieurs dames car voici, for your eyes only, tous les passages de l'oeuvre holmesienne de Conan Doyle où il est question de pipes ou de tabacs.  (Et on peut vous dévoiler tout de suite ce que vous, initiés, savez probablement déjà: non, Holmes ne fume jamais de cette courge écumeuse orange qu'on lui voit parfois au bec dans des illustrations ou des films...)



Sherlock Holmes
Ses pipes, ses tabacs
.

(Cyl a l'honneur et le plaisir de vous présenter les fruits de ce travail monastique qu'il a certainement entrepris un jour qu'il n'était pas tout à fait dans son état normal et qu'il n'a pas voulu interrompre par la suite pour cause d'entêtement.)
 

Voici tous les passages des oeuvres de A. Conan Doyle mettant en scène Sherlock Holmes, et où l'on trouve mention de pipes et de tabacs.
Les références renvoient à l'oeuvre complète de Conan Doyle mettant en scène notre cher Sherlock: Éditions Laffont, collection Bouquins, 1987, tomes 1 et 2.




Une étude en rouge
(Aucune mention)


Le signe des Quatre
•    (I, 109)  Watson et Holmes chez eux.  Holmes critique les biographies de Watson.  Holmes:
«Ma clientèle s'est récemment étendue aux pays du continent, reprit Holmes en bourrant sa vieille pipe de bruyère.»

•    (I, 110)  Même séquence; Holmes et Watson discutent toujours.  Holmes:
«Bah! à peine! dit-il en s'adossant confortablement dans son fauteuil, tandis que de sa pipe s'élevaient d'épaisses volutes bleues.»

•    (I, 162)  Holmes vient de donner des instructions à son groupe de garnements.
«Il alluma sa pipe.»


Un scandale en Bohême
(Aucune mention)


La ligue des Rouquins
•    (I, 246)  Holmes doit résoudre un problème complexe et urgent.
[W] «Qu'allez-vous faire?
[H] Fumer, répondit-il.  C'est le problème idéal pour trois pipes, et je vous demande de ne pas me distraire pendant cinquante minutes.
Il se roula en boule sur son fauteuil, avec ses genoux minces ramenés sous son nez aquilin, puis il demeura assis ainsi, les yeux fermés; sa pipe en terre noire proéminait comme le bec d'un oiseau étrange.  Je finis par conclure qu'il s'était endormi, et j'allais moi aussi faire un petit somme quand il bondit hors de son siège: à en juger par sa mine, il avait pris une décision.  Il posa sa pipe sur la cheminée.»


Une affaire d'identité
•    (I, 265)  Une jeune dame vient de soumettre un problème intéressant à Holmes.
«Sherlock Holmes resta assis quelques instants silencieux; il avait de nouveau rassemblé les extrémités de ses dix doigts; ses longues jambes s'étiraient devant lui, il regardait fixement le plafond.  Puis il retira de son râtelier la bonne vieille pipe qui était un peu sa conseillère.  Il l'alluma, s'enfonça dans son fauteuil, envoya en l'air de larges ronds de fumée bleue...»

•    (I, 268)  Même séquence.
«Je le laissai donc en tête à tête avec sa pipe noire.»


Le mystère du Val Boscombe
(Aucune mention)


Les cinq pépins d'orange
•    (I, 307)  Un homme vient de soumettre un problème intéressant à Holmes.
«Sherlock Holmes demeura assis en silence; sa tête était penchée en avant, ses yeux baissés sur les lueurs rouges du feu.  Pus il alluma sa pipe, cala son dos dans le fauteuil, et contempla les anneaux bleus de la fumée qui se pourchassaient jusqu'au plafond.»


L'homme à la lèvre tordue
•    (I, 320)  Watson et Holmes dans un train qui fonce vers le mystère.
«Nous avions franchi plusieurs kilomètres et nous avions atteint la ceinture des villas qui bordent la banlieue: alors Holmes se secoua, haussa les épaules, et alluma sa pipe; cette fois il avait tout à fait l'air d'un homme content de lui, et sûr d'avoir agi pour le mieux.»

•    (I, 330)  Chez le client.  Watson et Holmes se sont retirés dans une chambre pour dormir mais Holmes va veiller.
«...il n'avait pas oublier de placer devant lui un paquet de tabac fort et une boîte d'allumettes.  À la faible lumière de la lampe, je le vis assis là-haut, une vieille pipe de bruyère entre les dents, contemplant d'un regard vide un coin de plafond; la fumée bleue dessinait ses orbes paisibles; il  était aussi immobile que silencieux; ses traits aquilins, bien accusés, se dessinaient sur le mur dans une ombre gigantesque.  Ce fut sur ce tableau que je sombrai dans le sommeil.  Et quand un vague grognement me réveilla, le même spectacle s'offrit à mes yeux: le soleil de l'été brillait, la pipe tenait toujours entre les dents de Sherlock Holmes, la fumée continuait de dessiner ses orbes réguliers, la chambre était remplie d'un épais brouillard de tabac, et le paquet était vide.»


L'escarboucle bleue
•    (I, 337)  (Première page)  Watson se rend chez Holmes le surlendemain de Noël pour offrir ses voeux à son ami.
«Je le trouvai paresseusement étalé sur le canapé: drapé dans une robe de chambre cramoisie, il avait à portée de la main droite son râtelier à pipes»

•    (I, 356)  (Dernière page)  Watson et Holmes concluent.  Holmes:
«Après tout, Watson, dit Holmes en attrapant une pipe sur le râtelier, je ne suis pas engagé par la police pour suppléer à ses défaillances.»


Le ruban moucheté
•    (I, 376)  Watson et Holmes devisent au sujet d'un "client" particulièrement horrifiant.  Holmes:
«Je crois aussi que, d'ici le lever du jour, nous ne manquerons pas de sujets d'horreur.  Au nom du Ciel, fumons paisiblement une bonne pipe, et cherchons-nous pendant quelques moments des sujets de conversation plus agréables!»


Le pouce de l'ingénieur
•    (I, 384)  Un «client» s'est présenté au cabinet de Watson.  Celui-ci l'amène chez son ami. 
«Comme je m'y attendais, Sherlock Holmes flânait en robe de chambre dans son salon.  Il était en train de lire les annonces personnelles du Times tout en fumant une première pipe, qu'il composait de tous les mégots de la veille ramassée dans les cendriers: car il les triait le soir avec soin, les mettait à sécher et les récoltait le lendemain.»


Un aristocrate célibataire
(Aucune mention)


Le diadème de béryls
(Aucune mention)


Les Hêtres-Rouges
•    (I, 445)  (Première page)  Watson et Holmes;  ce dernier serine encore Watson au sujet de ses «biographies».  Holmes:
«Il est possible que vous ayez fait fausse route, répliqua Holmes, qui saisit avec les pincettes un charbon brûlant pour allumer la longue pipe de merisier que sa bouche affectionnait de préférence à la pipe en terre lorsque son humeur le portait davantage à la discussion qu'à la méditation.»

•    (I, 446)  Même séquence.  Holmes:
«En même temps, reprit-il après avoir tiré sur sa longue pipe et contemplé les flammes qui dansaient dans la cheminée...»


«Flamme d'Argent»
•    (I, 471)  (Première page)  Watson et Holmes dans Baker st.  Holmes se décide à se rendre là où un problème a surgit.
«Pendant un jour entier, mon compagnon avait arpenté notre salon, le menton enfoncé dans la poitrine, les sourcils froncés, bourrant et rebourrant sa pipe de tabac extra-noir, résolument sourd à toute question ou à n'importe quelle remarque de ma part.»

•    (I, 481)  Un mort.  L'inspecteur Gregory dévoile à Holmes ce que celui-là avait sur lui au moment de passer l'arme à gauche.
«Il y avait une boîte d'allumettes-bougies, six centimètres de chandelle, une pipe ADP en racine de bruyère, une blague en peau de phoque avec trente grammes de Cavendish coupé long, une montre en argent avec une chaîne en or...»


La figure jaune
•    (I, 497-498)  Moment grandiose: Holmes "déduit" à partir de la pipe d'un client, pipe que ce dernier a oublié au 221b Baker st.  Holmes:
«Halloa!  Sur la table ce n'est pas votre pipe.  Il doit avoir oublié la sienne.  Une belle pipe en vieille bruyère avec un bon tuyau terminé par ce que le marchand de tabac appelle de l'ambre.  Je me demande combien il y a dans Londres de vrais tuyaux de pipe en ambre.  On m'a affirmé que, lorsqu'il y avait une mouche dedans, c'était un signe d'authenticité.  Voici une industrie: mettre des fausses mouche dans du faux ambre!  Hé bien!  il faut que notre visiteur ait été très troublé pour oublier une pipe à laquelle il attache un grand prix!
- Comment savez-vous qu'il y attache un grand prix?
- Voyons: cette pipe coûte à l'achat sept shillings et six pence.  Or elle a été deux fois réparée: une fois dans le tuyau en bois, une autre fois dans l'ambre.  Ces deux réparations ont été faites, comme vous le remarquez, avec des bagues d'argent qui ont dû coûter plus que la pipe.  L'homme qui préfère raccommoder sa pipe plutôt qu'en acheter une neuve pour le même prix y attache en principe une grande valeur.
- Rien d'autre? interrogeai-je.
Holmes tournait et retournait la pipe dans sa main et il la contemplait pensivement, à sa manière.
Il la leva en l'air et la tapota de son long index maigre comme aurait fait un professeur dissertant sur un os.
- Les pipes sont parfois d'un intérêt extraordinaire, dit-il.  Je ne connais rien qui ait plus de personnalité sauf, peut-être, une montre ou des lacets de chaussures.  Ici toutefois les indications ne sont ni très nettes ni très importantes.  Le propriétaire de cette pipe est évidemment un gaucher solidement bâti qui possède des dents excellentes, mais qui est assez peu soigné et qui ne se trouve pas contraint de pratiquer la vertu d'économie.
Mon ami me livra tous ces renseignements avec une nonchalance affectée, car je le vis me regarder du coin de l'oeil pour savoir si j'avais suivi son raisonnement.
- Vous pensez qu'un homme qui fume une pipe de sept shillings doit vivre dans l'aisance? dis-je.
- Voici du tabac de Grosvenor à huit pence les trente grammes, me répondit Holmes en en faisant tomber quelques miettes sur la paume de sa main.  Comme il pourrait acheter du très bon tabac pour un prix moitié moindre, il n'a pas besoin d'être économe.
- Et les autres points?
- Il a pris l'habitude d'allumer sa pipe à des lampes ou à des flammes de gaz.  regardez: là, sur un côté, elle est toute carbonisée.  Une allumette ne ferait pas ces dégâts: personne ne tient une allumette à côté de sa pipe.  Mais personne non plus ne peut allumer une pipe à une lampe sans brûler le fourneau.  Et le fourneau est brûlé du côté droit.  J'en déduis donc que ce fumeur est un gaucher.  Approchez votre pipe de la lampe: comme vous êtes droitier, tout naturellement c'est le côté gauche que vous exposez à la flamme.  Vous pourriez de temps à autre exposer le côté droit, mais vous ne le feriez pas habituellement.  Or cette pipe n'est brûlée que du côté droit.  Par ailleurs l'ambre a été mordu, abîmé.  Ce qui suppose un fumeur musclé, énergique, et pourvu d'une excellente dentition.  Mais si je ne me trompe pas, le voilà dans l'escalier: nous allons avoir à étudier quelque chose de plus intéressant que sa pipe.»


L'employé de l'agent de change

(Aucune mention)


Le «Gloria-Scott»
•    (I, 533)  Holmes se souvient de sa première affaire.
«Or ce soir je le vis étaler sur ses genoux les documents auxquels il avait fait allusion.  Il alluma sa pipe et pendant quelques instants demeura silencieux dans son fauteuil à remuer des souvenirs.»


Le rituel des Musgrave
(Aucune mention)


Les propriétaires de Reigate
•    (I, 573)  Résumé des faits et gestes de témoins.
«Il était minuit moins le quart quand l'alerte a été donnée.  M. Cunningham venait de se mettre au lit, et M. Alec, en robe de chambre, fumait une pipe.»


Le tordu
•    (I, 587-588)  (Premières pages)  (Début)
«Au terme d'une soirée d'été quelques mois après mon mariage, j'étais assis dans mon salon, fumant une dernière pipe et somnolant sur un roman, car j'avais eu une journée particulièrement harassante.  Ma femme était déjà montée.  Le bruit du verrou de la porte d'entrée m'avertit que les domestiques se retiraient.  J'attendis encore un peu pour me lever de mon siège, puis j'allai secouer les cendres de ma pipe.  Juste à ce moment-là, un coup de sonnette retentit.
Je regardai le pendule: minuit moins le quart.  Si tard, il ne pouvait s'agir d'un visiteur.  C'était un malade, sûrement, et peut-être un cas qui me ferait veiller toute la nuit.  Plutôt maussade, je sortis dans le vestibule pour ouvrir la porte.  À ma grande surprise, je vis Sherlock Holmes debout sur le perron.
- Ah! Watson!  s'exclama-t-il.  Je pensais bien que je n'arriverais pas trop tard pour vous voir.
- Je vous en prie, cher ami!  Entrez donc.
- Vous paraissez étonné.  Il y a de quoi!  Soulagé aussi, je présume...  Hum!  Vous fumez donc toujours votre vieux mélange d'Arcadie?  Cette cendre floconneuse sur votre veston se reconnaît entre mille.  Il est facile de voir que vous avez porté l'uniforme, Watson; vous ne passerez jamais pour un civil bon teint tant que vous garderez cette habitude de mettre votre mouchoir dans votre manche.  Pouvez-vous m'héberger pour la nuit?
[...]
[H] - Ah! ils ont laissé l'empreinte de leurs souliers à clous sur le linoléum juste à l'endroit qui est éclairé par la lampe.  Non merci, j'ai dîné à Waterloo.  Mais je fumerais volontiers une pipe en votre compagnie.»

•    (I, 593)  Holmes raconte comment il a procédé à une analyse. 
«Ayant rassemblé ces données, Watson, j'ai fumé plusieurs pipes pour essayer de séparer les faits cruciaux des faits secondaires, purement accidentels.»


Le pensionnaire en traitement
•    (I, 608)  Watson et Holmes reçoivent un client qui raconte son problème.
«Sherlock Holmes s'assit et alluma sa pipe.»

•    (I, 613)  À la fin du même entretien.
«Sherlock Holmes avait écouté ce long récit avec une attention si intense que je compris que son intérêt avait été passionnément éveillé.  Bien sûr, il arborait toujours le même visage impénétrable, mais ses paupières étaient lourdement retombées devant ses yeux, et les ronds de sa fumée de pipe s'étaient épaissis.»


L'interprète grec
(Aucune mention)


Le traité naval
•    (I, 666)  Au petit déjeuner.
«Sherlock Holmes avala une tasse de café et s'intéressa aux oeufs au jambon.  Après quoi il se leva, alluma une pipe et s'installa commodément dans un fauteuil.»


Le dernier problème
(Aucune mention)


La maison vide
•    (I, 707)  Holmes a disparu lors du «Dernier problème» mais le voilà revenu!  Watson retrouve le 221b Baker st.
«Les graphiques, l'étui du violon, le râtelier à pipes, et même la babouche au fond de laquelle il y avait du tabac m'accueillirent comme par le passé.»


L'entrepreneur de Norwood
(Aucune mention)


Les hommes dansants
(Aucune mention)


Le cycliste solitaire

•    (I, 763)  Une cliente vient de soumettre un problème à Holmes.
«Quand elle fut partie, Holmes tira sur sa pipe de méditation.»

•    (I, 774)  Holmes a des mots avec un vieux révérend qu'il interroge.  Le vieillard:
«Rayez le no 1! dit le vieillard.  Je ne les connais l'un et l'autre que depuis deux mois, et jamais je ne suis allé en Afrique.  Mettez ça dans votre pipe et fumez-la, monsieur Touche-à-tout Holmes!»


L'école du Prieuré
(Un des principaux suspects est un allemand (professeur d'allemand) du nom de Heidegger.)
•    (I, 787)  Watson et Holmes contemple un graphique des lieux du crime.  Holmes fournit des explications.
«Tout en parlant, il me désignait les endroits intéressants avec l'ambre fumante (sic) de sa pipe.»

•    (I, 793)  Holmes simule une blessure pour confondre un témoin.
«Holmes poussa un gémissement et se cramponna à mon épaule pour ne pas tomber.  Il venait de se faire une foulure à la cheville.  Non sans difficultés, il boitilla jusqu'à la porte où se tenait un homme âgé, brun, trapu, qui fumait une pipe en terre noire.»


Peter le Noir

•    (I, 808)  Holmes devise avec l'inspecteur Hopkins qui lui rapporte un crime.
[H] - Hé bien!  il se trouve que j'ai déjà lu sur l'affaire un certain nombre de choses, y compris le rapport de l'enquête.  À propos, que pensez-vous de cette blague à tabac qui a été trouvée sur les lieux du crime?  N'y a-t-il pas là un indice?
Hopkins parut surpris.
- C'était la blague de la victime, monsieur, avec ses initiales gravées à l'intérieur.  Une blague en peau de phoque.  Et c'était un vieux pêcheur de phoques.
- Mais il n'avait pas de pipe.
- Non, monsieur, nous n'avons pas retrouvé sa pipe.  En réalité, il fumait très peu.  Tout de même, il pouvait avoir du tabac à offrir à ses amis.»

•    (I, 811)  La même blague...  Hopkins:
«- Juste au centre.  C'est une blague en peau de phoque grossière, avec un cordon en cuir pour la fermer.  À l'intérieur du rabat il y avait "P. C.".  Dans la blague, il restait à peu près quinze grammes d'un fort tabac de marin.»

•    (I, 824)  L'affaire est réglée.
«Holmes se leva et alluma sa pipe.»


Charles-Auguste Milverton
•    (I, 831)  Holmes réfléchit à la meilleure façon d'aborder un problème, puis décide de se déguiser pour aller enquêter.
«Pendant une demi-heure, il demeura silencieux et immobile.  Puis, avec le geste de l'homme qui a pris une décision, il se leva et passa dans sa chambre.  Bientôt en sortit un jeune ouvrier désinvolte, portant le bouc et marchant d'un air avantageux.  Avant de descendre, il alluma sa pipe en terre à la lampe.»

•    (I, 840)  Watson et Holmes au 221b Baker st.
«Le lendemain de cette aventure mémorable, nous fumions après le petit déjeuner notre pipe du matin quand Lestrade, de Scotland Yard, solennel et impressionnant, fut introduit dans notre modeste salon.»


Les six Napoléons

(Aucune mention)


Les trois étudiants
(Aucune mention)


Le pince-nez en or
(Aucune mention)


Un trois-quarts a été perdu!
•    (I, 912)  Watson et Holmes enquêtent.  Ils se trouvent dans une auberge.  Holmes est allé battre la campagne; il rentre.
«Un souper froid était servi sur la table.  Quand il se fut restauré, il alluma sa pipe et se montra alors enclin à affecter des manières un peu ironiques et très philosophiques, ce qui lui arrivait généralement quand ses affaires allaient de travers.»


Le manoir de l'Abbaye
•    (I, 937)  Watson et Holmes dans Baker st.  Ils attendent des nouvelles.
«Nous avions fini de dîner et la table était desservie avant que Holmes ne fît une nouvelle allusion à l'affaire.  Il avait allumé sa pipe et il avait allongé ses jambes près du feu.»


La deuxième tache
•    (I, 948)  Holmes a reçu des clients importants qui viennent de quitter.
«Aussitôt Holmes alluma une pipe et s'enfonça dans une profonde méditation.  J'avais ouvert le journal du matin et je m'étais plongé dans le récit d'un crime sensationnel qui s'était déroulé à Londres dans le courant de la nuit, quand mon ami poussa une exclamation, sauta sur ses pieds et posa sa pipe sur la cheminée.»


(Deux textes de Doyle où Holmes apparaît sans être comme tel nommé.)

(On a perdu un train spécial)
(Aucune mention)


(L'homme aux montres)
(Aucune mention)

◊◊◊◊◊   Fin du tome 1   ◊◊◊◊◊




La vallée de la peur
•    (II, 10)  Holmes tente de résoudre une énigme.
«Sherlock Holmes repoussa le plateau de son petit déjeuner auquel il n'avait toujours pas touché, et il alluma la pipe puante qui accompagnait d'ordinaire ses plus profondes réflexions.»

•    (II, 24)  Description d'un des personnages auxquels Holmes s'intéresse.
«Il passait ses journées à se promener autour du vieux village, la pipe à la bouche.»

•    (II, 52)  Holmes satisfait de lui car il avance vers la solution. 
«Son appétit était un gage de succès, car je me rappelais certains jours et certaines nuits où il ne songeait ni à manger ni à boire parce que son esprit butait sur un problème.  Finalement, il alluma sa pipe et, installé au coin du feu de notre vieille auberge de campagne, il se mit à parler lentement et d'une façon un peu décousue»

•    (II, 54)  Watson propose une solution qui agace Holmes.  Holmes:
«Il y a dans vos questions, Watson, une consternante absence de nuances!  soupira Holmes en me menaçant de sa pipe.»

•    (II, 111)  MacMurdo, un des personnages de l'action.
«McMurdo avait rejeté le journal et il était en train d'allumer une pipe d'une main mal assurée quand on frappa à sa porte»


Le chien des Baskerville
•    (II, 172-173)  Holmes réfléchit furieusement.
Holmes: «Non, mon cher ami.  C'est à l'heure de l'action que j'ai besoin de votre concours.  Mais cette affaire-ci est sensationnelle, réellement unique par certains traits!  Quand vous passerez devant Bradley's, soyez assez bon pour me faire porter une livre de son plus fort tabac coupé fin.» (172)
Watson s'exécute et, plus tard, il revient.
«Lorsque j'ouvris notre porte, ma première impression fut qu'un incendie s'était déclaré en mon absence: la pièce était pleine d'une fumée opaque qui brouillait la lueur de la lampe.  Mais mon inquiétude se dissipa vite: il ne s'agissait que de fumée de tabac, qui me fit tousser.  À travers ce brouillard gris, j'aperçus confusément Holmes en robe de chambre, recroquevillé sur un fauteuil et serrant entre ses dents sa pipe en terre noire.» (173)


L'illustre client
•    (II, 298)  Le client en question est reçu au 221b.  Holmes:
«J'ai eu plusieurs adversaires auxquels s'appliquait ce terme flatteur [individu dangereux], répondit Holmes en souriant.  Fumez-vous?  Alors vous voudrez bien m'excuser car j'allume ma pipe.

•    (II, 312)  Holmes a été victime d'un attentat.  Convalescent, il demande à Watson de lui aménager son décor.  Holmes:
«Mettez ma pipe sur la table, ainsi que la pantoufle à tabac.  Parfait!»


Le soldat blanchi (Holmes narrateur)
•    (II, 323)  Un client vient exposer son problème.
«J'allumai mai pipe et m'adossai confortablement.»

•    (II, 330)  Le client continue sa narration.
«C'était une pièce assez gaie, avec une grosse lampe et un bon feu.  En face de moi était assis le petit bonhomme que j'avais vu le matin.  Il fumait la pipe et lisait un journal.»


Le pierre de Mazarin (Narrateur inconnu)
•    (II, 341)  Watson n'a pas vu Holmes depuis un moment; il rentre au 221b et observe la scène.
«Il (Watson) regarda autour de lui: les graphiques savants sur les murs, la table rongée par les acides où s'alignaient les produits chimiques destinés à diverses expériences, l'étui à violon debout dans un angle, le seau à charbon qui contenait comme autrefois des pipes et du tabac.»

•    (II, 343)  Holmes raconte à Watson qu'il s'attend à être victime d'un attentat.  Mais il demande à Watson de s'asseoir un moment.  Holmes (à Watson):
«Mais en attendant ma mort, un peu de confort n'est pas interdit, n'est-ce pas?  L'alcool est-il prohibé?  Le gazogène et les cigares sont à leur vieille place.  Ah!  laissez-moi vous regarder assis une fois de plus dans votre fauteuil préféré!  Vous n'avez pas appris, j'espère, à mépriser ma pipe et mon lamentable tabac?  C'était pour remplacer mes repas, ces jours-ci.»


Le vampire du Sussex
(Aucune mention)


Les Trois-Pignons
•    (II, 374)  Watson et Holmes au 221b.
«Mais ce matin-là, il était d'humeur bavarde; il venait de m'installer (s'installer ?) sur le fauteuil bas dans un angle de la cheminée et, pipe au bec, il s'était recroquevillé sur le siège en vis-à-vis, quand notre visiteur survint.»

•    (II, 374)  Même séquence.  Le visiteur demande qui est Holmes.
«Holmes leva sa pipe avec un sourire languissant.» 

•    (II, 376)  Même séquence; le visiteur est reparti en coup de vent.
«Holmes, riant sous cape, secoua les cendres de sa pipe.»


Les trois Garrideb
•    (II, 395)  Un client vient de partir.  Holmes et Watson discutent du coup.
«Holmes avait allumé sa pipe; il demeura quelque temps assis avec un curieux sourire sur les lèvres.
(W) - Alors? interrogeai-je enfin.
(H) - Je me demande, Watson, je me demande...
(W) - Quoi?
Holmes retira sa pipe de sa bouche.»


Le problème du pont de Thor
•    (II, 409)  Une lettre précède la visite d'un visiteur.  Holmes:
«Voilà! fit Sherlock Holmes en secouant les cendres de sa première pipe de la journée et en la remplissant à nouveau.  Voilà le gentleman que j'attends.»

•    (II, 413)  Le visiteur est là.  Il réagit mal à un mot de Holmes.
«Je me levai précipitamment, car le millionnaire était devenu apoplectique, et il avait levé son gros poing noueux.  Holmes lui répliqua par un sourire nonchalant et il allongea le bras pour prendre sa pipe.»

•    (II, 414)  Même séquence; le visiteur est parti.
«Notre visiteur fit une sortie bruyante, mais Holmes se mit à tirer sur sa pipe dans un silence imperturbable en fixant le plafond d'un regard rêveur.»

•    (II, 429)  Watson et Holmes poursuivent l'enquête à l'extérieur de Londres.
«Tard dans la soirée, tandis que nous fumions paisiblement nos pipes à l'auberge du village, Holmes me donna un bref résumé de ce qui s'était passé.»


L'homme qui grimpait
•    (II, 431)  Mise en scène pour laquelle Watson parle des habitudes de Holmes.
«Holmes avait ses habitudes: des habitudes strictes et rigoureuses.  J'étais devenu l'une de ses habitudes, au même titre que le violon, le tabac fort, la vieille pipe noire, les livres de références, et d'autres manies peut-être moins avouables.»

•    (II, 432)  Watson retrouve Holmes.
«Quand j'arrivai à Baker street, je le trouvai ramassé en boule dans son fauteuil: genoux remontés, pipe aux lèvres, front sillonné de rides.»

•    (II, 432)  Un peu plus tard.
«Il avait bourré une nouvelle pipe sans avoir prêté la moindre attention à mon commentaire.»


La crinière du lion
(Aucune mention)


La pensionnaire voilée
•    (II, 474)  Holmes raconte comment l'inspecteur Edmunds est venu s'entretenir avec lui d'un problème.
«Et pourtant quelques petits détails troublèrent le jeune Edmunds, de la police du Berkshire.  Un garçon bien, celui-là!  Depuis il a été envoyé à Allahabad.  Voilà comment je m'intéressai à l'affaire: il passa par ici et nous fumâmes quelques pipes au-dessus du dossier.»


L'aventure de Shoscombe Old Place
•    (II, 487)  Un client est venu exposer ce qui le trouble.
«Holmes alluma la plus vieille et la plus culottée de ses pipes.
- Je ne me rends pas très bien compte de ce que vous désirez que je fasse dans cette affaire, monsieur Mason.»


Le marchand de couleurs retiré des affaires
•    (II, 498-499)  Holmes a dépêché Watson pour une enquête.
«La soirée était fort avancée quand je rentrai à Baker street pour faire mon rapport.  Holmes s'assit sur son fauteuil après avoir allumé sa pipe.  De lentes volutes d'une fumée âcre montaient vers le plafond.


L'aventure de Wisteria Lodge
•    (II, 515)  Holmes reçoit un télégramme.
«Pendant le déjeuner, Holmes avait reçu un télégramme et il avait griffonné une réponse.  Sur le moment, il n'avait fait aucun commentaire, mais l'affaire le préoccupait, car il s'installa devant le feu, debout, la pipe entre les dents, l'oeil méditatif dérivant parfois vers le message.»

•    (II, 523)  L'inspecteur Gregson et un autre policier sont venus à Baker street pour traiter d'une affaire délicate.
«Une fois nos visiteurs sortis, nous demeurâmes silencieux.  Holmes tirait méditativement sur sa pipe; il avait ramené ses sourcils devant ses yeux, et il portait la tête en avant dans l'une de ses attitudes caractéristiques.»

•    (II, 528)  Enquête chez le disparu.
«Des objets insignifiants, quelques pipes, des romans dont deux en espagnol, un vieux revolver, une guitare figuraient au nombre des biens personnels de Garcia.»

•    (II, 541)  Holmes résume l'histoire qui vient de se terminer.  Holmes:
«Une affaire chaotique, mon cher Watson! me dit Holmes par-dessus une pipe du soir.»


La boîte en carton
(Aucune mention)


L'aventure du Cercle Rouge
(Aucune mention)


Les plans du Bruce-Partington
•    (II, 584)  Mise en place de l'affaire.  Watson relate certains faits à partir d'un article de journal.
«Holmes se redressa attentif, la pipe à mi-chemin des lèvres.»


L'aventure du détective agonisant
•    (II, 614)  Holmes feint l'agonie.  Watson, maintenu dans l'ignorance de la réalité, lui rend visite.  Il examine la chambre.
«Puis, incapable de me mettre à lire, j'avais fait lentement le tour de la chambre en regardant les portraits des criminels célèbres qui décoraient les mus.  Finalement, au cours de cette déambulation sans but, j'arrivai devant la cheminée.  Un désordre de pipes, de blagues à tabac, de seringues, de canifs et de cartouches de revolver s'étalait sur le manteau.»


La disparition de lady Frances Carfax
•    (II, 642)  Holmes passe à deux doigts de l'échec.
«Sherlock Holmes était de trop mauvaise humeur pour bavarder et trop énervé pour dormir.  Je le laissai à sa pipe, sur laquelle il tirait sans arrêt»


L'aventure du pied du diable

•    (II, 653-654)  Watson et Holmes sont installés dans une auberge.  Les faits sont connus, Holmes a besoin de réfléchir.
«(H) - Je crois, Watson, que je vais me remettre à ce tabac poison que vous avez si fréquemment et si justement condamné.  Avec votre permission, messieurs, nous rentrons maintenant chez nous, car je ne crois pas découvrir ici un nouvel élément intéressant.
(...)
Ce n'est que longtemps après notre retour à Poldhu Cottage que Holmes rompit le silence dans lequel il s'était plongé.  Recroquevillé dans son fauteuil, presque invisible au milieu des nuages de fumée, il était demeuré sourcils froncés, front plissé, l'oeil vide.  Finalement, il posa sa pipe et sauta sur ses pieds.»

•    (II, 668)  L'affaire est résolue.  Deux personnes étaient mortes suite à l'inhalation de fumée toxique.
«Le docteur Sterndale se leva, s'inclina gravement et quitta la tonnelle.  Holmes alluma sa pipe et me tendit sa blague à tabac.
- Un peu de fumée qui n'est pas nocive sera la bienvenue! me dit-il.»


Son dernier coup d'archet (dernière aventure écrite par Doyle)
(Aucune mention)



◊◊◊◊◊      ◊◊◊◊◊



(Suivent 12 autres aventures écrites, en partie ou en totalité, par le fils de C. Doyle, Adrian Conan Doyle)


L'aventure des sept horloges
•    (II, 689)  Watson, marié depuis peu, rend visite à Holmes.
«Sherlock Holmes était maussade; je pourrais même dire qu'il avait l'humeur noire.  Roulé en boule sur son fauteuil, enveloppé dans sa vieille robe de chambre gris souris, une pipe de merisier aux lèvres, il parcourait les journaux du matin en laissant échapper par intermittence un commentaire sarcastique.»

•    (II, 691)  Une cliente, énervée, se pointe.
«(H) - Je vous en prie, mademoiselle, veuillez vous asseoir et vous ressaisir! dit-il en posant sa pipe en merisier.»

•    (II, 696)  Même séquence.  La cliente demande à Holmes pourquoi il a écrit une certaine lettre (qu'il n'a pas écrite).
«La question était tellement imprévue que je me reculai sur ma chaise.  Le visage de Sherlock Holmes demeura totalement dépourvu d'expression.  Ses longs doigts nerveux allèrent chercher du tabac dans sa pantoufle persane, et il bourra une pipe en terre.»

•    (II, 698)  L'enquête démarre.  Holmes doit se rendre à l'étranger pendant une semaine au cours de laquelle Watson reste seul.
«Pendant la mortelle semaine qui suivit, je m'occupai du mieux que je le pus.  Je jouai au billard avec Thurston.  Je fumai de nombreuses pipes de tabac de marin.»


L'aventure du chasseur d'or

•    (II, 711)  Un client - un curé - vient consulter Holmes.  Il se fait précéder d'un télégramme.  Holmes et Watson devisent, en attendant son arrivée.  Holmes:
«Réellement, Watson, avait commenté Holmes non sans sévérité lorsqu'il avait allumé sa première pipe de la matinée, il faut que la vie prenne une tournure bien bizarre pour que des ecclésiastiques me demandent conseil sur la longueur de leurs prônes!»

•    (II, 713)  Le client est arrivé et commence à exposer son problème.
«(H) - Mon cher Watson, me dit cordialement Holmes, auriez-vous l'obligeance de me faire passer une pipe en terre du râtelier situé au-dessus du canapé?  Merci.»

•    (II, 718)  Lestrade, Watson et Holmes.  Ils attendent qu'arrivent certaines personnes.
«(H) - Très bien.  Nous avons donc le temps de fumer une pipe avant que Mlle Dolores et son fiancé se joignent à notre petit cercle.»


L'aventure des joueurs en cire
(Aucune mention)


L'aventure du miracle de Highgate
•    (II, 757)  Une dame qui en impose est en visite chez Holmes.  Elle pourra se vanter d'être la seule à avoir empêcher Holmes de fumer.
«Les longs doigts minces de Holmes rampèrent sur la cheminée comme à la recherche d'une pipe, mais il retira sa main.»


L'aventure du sombre baronet
•    (II, 772)  Watson et Holmes sont en vacances dans le Sussex.
«Holmes avait allumé sa pipe, et j'avais ouvert un livre quand on frappa à notre porte: l'aubergiste entra.»


L'aventure de la chambre hermétiquement close
•    (II, 791)  Une dame épouvantée s'est présentée chez Watson.  Ce dernier l'amène chez Holmes assez tôt pour que leur arrivée précède le petit déjeuner.
«Je ne m'étais pas trompé: Holmes attendait d'un air morose le plateau de Mme Hudson; le petit salon était empuanti par la fumée de sa première pipe quotidienne, qu'il bourrait avec les mégots de la veille.»

•    (II, 800)  Holmes fait étalage de ses connaissances en tabac.
«(H) - Partiellement, répondit mon ami avec gravité.  Le docteur Watson pourra vous informer que j'ai accordé une certaine attention à l'étude des tabacs et que je me suis risqué à exposer mes conclusions dans une petite monographie qui énumère cent quarante sortes de cendres de tabac.»

•    (II, 802)  Holmes a "conseillé" un policier à propos de la marche à suivre pour l'enquête.  Celui-ci a accepté; il reste à attendre l'heure propice.
«(H) - Excellent!  Vous avez un don d'exécuter promptement les... euh! suggestions, qui vous mènera loin! dit-il avec chaleur.  Mme Hudson nous servira à dîner ici; ensuite une ou deux pipes nous aideront à tuer le temps.  Je considère qu'il serait néfaste à mes plans que nous prenions notre faction avant minuit.»

•    (II, 808)  L'enquête terminée,  Watson et Holmes sont occupés à conclure.
«Holmes attrapa sa pantoufle persane et bourra sa pipe.»


L'aventure de Foulkes Rath
•    (II, 810)  Un télégramme précède la venue d'un client.  On l'attend.
«Holmes bourra sa pipe en terre de tabac fort, se cala le dos dans son fauteuil et leva les yeux au plafond en soufflant des anneaux de fumée bleue.»

•    (II, 812)  Même séquence.  Watson et Holmes discutent du coup à partir d'un article de journal (le client n'est toujours pas là).
«Mon ami tira en silence sur sa pipe.»

•    (II, 815)  Le client est arrivé et expose le cas, qui étonne Holmes.
«Pendant un bon moment, nous demeurâmes, l'avoué et moi, les yeux fixés sur mon ami.  Il avait rejeté la tête en arrière, fermé les yeux; seuls des anneaux bleus de fumée révélaient l'activité de l'esprit qui travaillait derrière ce masque impassible.  Bientôt néanmoins il se mit debout d'un bond.»

•    (II, 826)  Un type raconte la surprise d'un quidam qu'il retrouve après de nombreuses années.
«Son visage est devenu couleur de tourbe, et la pipe lui est tombé de la bouche.»


L'aventure du rubis d'Abbas
•    (II, 831)  Un client expose son problème.
«Sherlock Holmes allongea le bras pour prendre sa pipe.»


L'aventure des anges noirs
•    (II, 846)  Holmes sert une leçon de "déductologie" à Watson en "déduisant" la vie d'un homme à partir de détails observés.
«(H) - Il est en civil; cependant il n'est pas démobilisé car vous observerez qu'il bourre sa pipe avec le contenu d'un paquet de tabac de marins qu'on ne trouve pas chez les marchands de tabac.»

•    (II, 846)  Même séquence.  Holmes apprend que le fiacre du client a attendu un moment.
«(H) Le fiacre a attendu quelque temps, car le cocher a secoué deux fois les cendres de sa pipe.»

•    (II, 847)  Le client est une cliente qui commence à exposer son cas.
«(H) - Vous m'autorisez à prendre ma pipe, j'espère, mademoiselle Ferrers? dit-il.»

•    (II, 848)  Même séquence.  Holmes écoute.
«Holmes, qui s'était calé dans son fauteuil en fermant les yeux, retira sa pipe de sa bouche.»

•    (II, 850)  Même séquence.
«Notre visiteuse fit une petite pause; j'en profitai pour regarder Holmes.  Il avait toujours les yeux clos, mais les rapides volutes de fumée qui s'échappaient de sa pipe manifestaient la qualité de l'intérêt qu'il portait à ce récit.»


L'aventure des deux femmes
•    (II, 872)  Pour résoudre une affaire, Holmes se voit obligé de proposer une "casse" illégale pour lui et Watson.
«(H) - Je ne vois pas d'autre solution dit-il en bourrant une pipe de tabac fort.»

•    (II, 877)  Après le petit déjeuner, Holmes revient d'une promenade matinale.
«Le lendemain matin, il était onze heures passées, et la table n'avait pas encore été débarrassée de notre plateau du petit déjeuner.  Sherlock Holmes, rentré d'une promenade matinale, avait troqué son veston pour sa vieille robe de chambre et, bien calé dans son fauteuil, nettoyait soigneusement ses pipes.»

•    (II, 878)  L'affaire est terminée (dernière phrase de la nouvelle).
«Il se cala le dos dans son fauteuil, et il avança paresseusement une main pour s'emparer de sa pipe la plus malodorante.»


L'aventure de l'horreur de Deptford
(Aucune mention)


L'aventure de la veuve rouge (dernière aventure)
•    (II, 899)  Il ne s'agit pas d'un élément qui concerne la pipe mais bien du seul endroit dans toute l'oeuvre où Sherlock Holmes lance le célèbre (et on se demande dès lors pourquoi il l'est tant) «Élémentaire, mon cher Watson!»

•    (II, 901)  L'inspecteur Gregson est venu voir Holmes.
«(H) - Je serais content, Gregson, d'apprendre à présent les faits que vous nous avez promis, dit Holmes en allumant sa pipe.»

•    (II, 915)  Watson et Holmes sont de retour à Londres après avoir mené à bien l'enquête.  C'est le 31 décembre 1887; Watson va quitter tristement Holmes afin d'accueillir la nouvelle année avec sa femme.
«Il se rencogna et bourra sa pipe.»

◊◊◊◊◊      ◊◊◊◊◊

On a également retrouvé trois petits textes de Doyle qui ne sont pas comme tel des aventures de Holmes (les deux premiers sont des parodies, le troisième un simple canevas).  Doyle ne les a jamais publiés.  Les trois titres: «La kermesse sportive», «Comment Watson appris le truc» et «Avec Sherlock Holmes. Sujet pour une nouvelle non écrite».  C'est dans le premier texte (II, 1035) que l'on rencontre: «Il sourit tout en allant puiser dans la babouche posée sur la cheminée suffisamment de tabac fort pour garnir la vieille pipe en terre qu'il fumait invariablement après son petit déjeuner.»

◊◊◊◊◊   Fin du tome 2   ◊◊◊◊◊
avatar
Cyl
TBfan
TBfan

Nombre de messages : 6376
Age : 64
Localisation : Québec
Date d'inscription : 02/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sherlock Holmes: l'affaire de la pipe holmesienne

Message par arôme le Mer 14 Mar - 8:05

Alors là, bravo, effectivement quand tu as une idée en tête, tu ne l'as pas ailleurs.
Il t'a fallu combien de temps pour compiler tout ça?
avatar
arôme
TBbuddy
TBbuddy

Nombre de messages : 706
Age : 55
Localisation : provence
Date d'inscription : 13/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sherlock Holmes: l'affaire de la pipe holmesienne

Message par Gonzague le Mer 14 Mar - 9:38

Oufti! quel travail! Comme Arôme combien de kg de tabac ont été nécessaire pour accomplir toute cette recherche. Question à la Sherlock s'il en est.
Encore bravo et Merci
avatar
Gonzague
TBfan
TBfan

Nombre de messages : 6292
Age : 63
Localisation : Centre
Date d'inscription : 05/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sherlock Holmes: l'affaire de la pipe holmesienne

Message par Daymonts le Mer 14 Mar - 10:04

'tain , la vache ! Ca c'est de la compil exhaustive !
Ca devrait être archivé pour les fans . 

(Perso j'en conclu que Sherlock avait un ratelier à pipes avec quelques exemplaires qu'il sélectionnait
à l'occase, pis c'est tout...)
avatar
Daymonts
TBjunior
TBjunior

Nombre de messages : 268
Age : 67
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 27/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sherlock Holmes: l'affaire de la pipe holmesienne

Message par Don Enrique le Mer 14 Mar - 18:27

Chapeau bas ! 
ça, c'est du boulot !
Merci en tout cas de démystifier le mythe de la courge holmesienne ....
avatar
Don Enrique
TBphile
TBphile

Nombre de messages : 1227
Age : 62
Localisation : Paraguay
Date d'inscription : 07/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sherlock Holmes: l'affaire de la pipe holmesienne

Message par Invité le Mer 14 Mar - 18:43

Quelle recherche tu as effectué Cyl Wink je te félicite. Un sacré travail
en tout cas. Il est vrai que dans les premières gravures tirées du
Strand Magazine c'est Sydney Paget l'illustrateur qui habille Sherlock
Holmes avec les vêtements qu'il mettait lui-même à l'époque quant à
la fameuse pipe, on la doit à William Gillette, l'acteur qui préféra qu'on
lui offre une pipe courbe car selon la légende, il détestait qu'une pipe
droite dissimule son visage. Et tu as totalement raison, dans "Une étude
en rouge" Sherlock Holmes demande à Watson si le tabac ne l'incommode
pas, ce à quoi Watson répond qu'il fume du "Ship's" si je me souviens bien.
Mais on ne parle pas d'une prétendue forme de pipe, Conan c'est bien gardé
d'en parler dans son premier roman.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sherlock Holmes: l'affaire de la pipe holmesienne

Message par Cyl le Mer 14 Mar - 19:45

Merci les gars.  De fait, c'est une vieille affaire que cette «recherche».  Je l'avais commencée alors que je me proposais de relire tous les Holmes.  Ça remonte au temps du Club québécois.  Cette fois-ci, je n'ai eu qu'à refaire les formatages de textes.  De sorte que ça a l'air pire que c'est.  Tu lis (en fumant ta pipe), tu notes l'extrait et il n'y a plus qu'à confier ça à l'ordinateur quand t'as le temps et que t'en as envie.  Ça n'a pas été fait en une soirée...

@HOLAF Non Monsieur, je ne referai pas l'exercice avec les vestes ou les casquettes de Holmes... ! Wink

@HOLAF Merci de m'indiquer que j'ai raté le «Ship's» de l'étude en rouge.  Je corrigerai.
avatar
Cyl
TBfan
TBfan

Nombre de messages : 6376
Age : 64
Localisation : Québec
Date d'inscription : 02/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sherlock Holmes: l'affaire de la pipe holmesienne

Message par papaalino le Mer 14 Mar - 19:53

punaise Cyl, le boulot que tu as fais  bravo bravo bravo bravo bravo bravo
avatar
papaalino
TBphile
TBphile

Nombre de messages : 1265
Age : 45
Localisation : epernon
Date d'inscription : 08/03/2016

https://500px.com/papaalino

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sherlock Holmes: l'affaire de la pipe holmesienne

Message par DAN le Mer 14 Mar - 20:12

Sacré travail tout de même, bravo Cyl !  bravo

_________________
"Il y a plus de choses au ciel et sur la terre, Horatio, que dans toute votre philosophie"  -  Hamlet (Shakespeare)
avatar
DAN
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 8187
Age : 58
Localisation : Repentigny, Québec
Date d'inscription : 16/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sherlock Holmes: l'affaire de la pipe holmesienne

Message par loic le Mer 14 Mar - 21:09

Beau travail
avatar
loic
TBphile
TBphile

Nombre de messages : 4687
Age : 57
Localisation : bourges
Date d'inscription : 18/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sherlock Holmes: l'affaire de la pipe holmesienne

Message par PAT1er le Mer 14 Mar - 22:22

En effet sacré travail! Merci Cyl pour le partage des ces passages. Dommage pour la première pipe du matin de fumer des mégots récoltés la veille  smile
avatar
PAT1er
TBphile
TBphile

Nombre de messages : 1393
Age : 57
Localisation : Cherbourg-en-Cotentin
Date d'inscription : 20/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sherlock Holmes: l'affaire de la pipe holmesienne

Message par Calabash le Jeu 15 Mar - 1:20

Fantastique ! 

Quelle rigueur prodigieuse Wink
L'analyse de la pipe oubliée au 221 Baker Street dans La figure jaune
est un moment d'anthologie.

Mille mercis pour le partage !   sunny

_________________
   
avatar
Calabash
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 6203
Age : 52
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 02/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sherlock Holmes: l'affaire de la pipe holmesienne

Message par Invité le Jeu 15 Mar - 9:15

@Cyl a écrit:Merci les gars.  De fait, c'est une vieille affaire que cette «recherche».  Je l'avais commencée alors que je me proposais de relire tous les Holmes.  Ça remonte au temps du Club québécois.  Cette fois-ci, je n'ai eu qu'à refaire les formatages de textes.  De sorte que ça a l'air pire que c'est.  Tu lis (en fumant ta pipe), tu notes l'extrait et il n'y a plus qu'à confier ça à l'ordinateur quand t'as le temps et que t'en as envie.  Ça n'a pas été fait en une soirée...

@HOLAF Non Monsieur, je ne referai pas l'exercice avec les vestes ou les casquettes de Holmes... ! Wink

@HOLAF Merci de m'indiquer que j'ai raté le «Ship's» de l'étude en rouge.  Je corrigerai.


Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sherlock Holmes: l'affaire de la pipe holmesienne

Message par Steed le Sam 31 Mar - 9:28

Bravo pour ce travail. C'est en ayant tout sous les yeux comme cela qu'on cerne mieux le profil de fumeur de Holmes.
avatar
Steed

Nombre de messages : 65
Age : 48
Localisation : Cracovie
Date d'inscription : 19/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sherlock Holmes: l'affaire de la pipe holmesienne

Message par boufardo le Sam 31 Mar - 23:00

Trop tard pour attaquer ce fil, je verrai sa demain avec les yeux grand ouvert.
avatar
boufardo
TBbuddy
TBbuddy

Nombre de messages : 657
Age : 48
Localisation : région paca
Date d'inscription : 27/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sherlock Holmes: l'affaire de la pipe holmesienne

Message par Alexandre le Dim 1 Avr - 9:22

Sacré travail d'une grande minutie Cyl !

bravo
avatar
Alexandre
TBfan
TBfan

Nombre de messages : 5134
Age : 55
Localisation : VIENNE (France)
Date d'inscription : 20/08/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sherlock Holmes: l'affaire de la pipe holmesienne

Message par boufardo le Dim 1 Avr - 16:09

Un sacré boulot de fait bravo Cyl, pour toutes ces riches anecdote sur se bon Sherlock, et ces pipes.
Bientot la pipe de "Maigret" Smile
avatar
boufardo
TBbuddy
TBbuddy

Nombre de messages : 657
Age : 48
Localisation : région paca
Date d'inscription : 27/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sherlock Holmes: l'affaire de la pipe holmesienne

Message par Daymonts le Dim 1 Avr - 19:55

Oui, une confrontation pipesque :  
avatar
Daymonts
TBjunior
TBjunior

Nombre de messages : 268
Age : 67
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 27/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sherlock Holmes: l'affaire de la pipe holmesienne

Message par Cyl le Lun 2 Avr - 18:19

@Daymonts a écrit:Oui, une confrontation pipesque :  
Voici la liste des 103 titres de Simenon qui sont des Maigret.  C'est sans compter les 4 titres qui ont été signés sous des pseudonymes.  Qui s'y colle? Wink

Pietr-le-Letton (1930)
Le charretier de La Providence (1930)
M. Gallet, décédé (1930)
Le pendu de Saint-Pholien (1931)
La tête d'un homme (1931)
Le chien jaune (1931)
La nuit du carrefour (1931)
Un crime en Hollande (1931)
Au rendez-vous des Terre-Neuvas (1931)
La danseuse du Gai-Moulin (1931)
La guinguette à deux sous (1931)
L'ombre chinoise (1931)
L'affaire Saint-Fiacre (1932)
Chez les Flamands (1932)
Le port des brumes (1932)
Le fou de Bergerac (1932)
Liberty Bar (1932)
L'écluse no 1 (1933)
Maigret (1934)
La péniche aux deux pendus (1936)
L'affaire du boulevard Beaumarchais (1936)
La fenêtre ouverte (1936)
Monsieur Lundi (1936)
Jeumont, 51 minutes d'arrêt! (1936)
Peine de mort (1936)
Les larmes de bougie (1936)
Rue Pigalle (1936)
Une erreur de Maigret (1936)
L'amoureux de Madame Maigret (1937)
La vieille dame de Bayeux (1937)
L'auberge aux noyés (1937)
Stan le tueur (1937)
L'Étoile-du-Nord (1937)
Tempête sur la Manche (1937)
Mademoiselle Berthe et son amant (1937)
Le notaire de Châteauneuf (1937)*
L'improbable Monsieur Owen (1938)*
Ceux du Grand-Café (1938)*
L'homme dans la rue (1939)
Vente à la bougie (1939)*
Les caves du Majestic (1939)
La maison du juge (1940)
Cécile est morte (1940)
Signé Picpus (1941)
Menaces de mort (1942)
Félicie est là (1942)
L'inspecteur Cadavre (1943)
La pipe de Maigret (1945)
Maigret se fâche (1945)**
Maigret à New York (1946)
On ne tue pas les pauvres types (1946)***
Le témoignage de l'enfant de choeur (1946)***
Le client le plus obstiné du monde (1946)***
Maigret et l'inspecteur Malgracieux (1946)***
Les vacances de Maigret (1947)
Maigret et son mort (1947)
La première enquête de Maigret (1948)
Mon ami Maigret (1949)
Maigret chez le coroner (1949)
Maigret et la vieille dame (1949)
L'amie de Madame Maigret (1949)
Un Noël de Maigret (1950)****
Les mémoires de Maigret (1950)
Maigret au Picratt's (1950)
Maigret en meublé (1951)
Maigret et la Grande Perche (1951)
Maigret, Lognon et les gangsters (1951)
Le revolver de Maigret (1952)
Maigret et l'homme du banc (1952)
Maigret a peur (1953)
Maigret se trompe (1953)
Maigret à l'école (1953)
Maigret et la jeune morte (1954)
Maigret chez le ministre (1954)
Maigret et le corps sans tête (1955)
Maigret tend un piège (1955)
Un échec de Maigret (1956)
Maigret s'amuse (1956)
Maigret voyage (1957)
Les scrupules de Maigret (1957)
Maigret et les témoins récalcitrants (1958)
Une confidence de Maigret (1959)
Maigret aux Assises (1959)
Maigret et les vieillards (1960)
Maigret et le voleur paresseux (1961)
Maigret et les braves gens (1961)
Maigret et le client du samedi (1962)
Maigret et le clochard (1962)
La colère de Maigret (1962)
Maigret et le fantôme (1963)
Maigret se défend (1964)
La patience de Maigret (1965)
Maigret et l'affaire Nahour (1966)
Le voleur de Maigret (1966)
Maigret à Vichy (1967)
Maigret hésite (1968)
L'ami d'enfance de Maigret (1968)
Maigret et le tueur (1969)
Maigret et le marchand de vin (1969)
La folle de Maigret (1970)
Maigret et l'homme tout seul (1971)
Maigret et l'indicateur (1971)
Maigret et M. Charles (1972)
avatar
Cyl
TBfan
TBfan

Nombre de messages : 6376
Age : 64
Localisation : Québec
Date d'inscription : 02/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sherlock Holmes: l'affaire de la pipe holmesienne

Message par boufardo le Lun 2 Avr - 18:51

Aller les gars ne soyer pas timide, perso je laisse mon tour. clin
avatar
boufardo
TBbuddy
TBbuddy

Nombre de messages : 657
Age : 48
Localisation : région paca
Date d'inscription : 27/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sherlock Holmes: l'affaire de la pipe holmesienne

Message par Calabash le Mar 3 Avr - 4:16

@Cyl a écrit:Voici la liste des 103 titres de Simenon qui sont des Maigret.  C'est sans compter les 4 titres qui ont été signés sous des pseudonymes.  Qui s'y colle? 
dingue

_________________
   
avatar
Calabash
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 6203
Age : 52
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 02/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sherlock Holmes: l'affaire de la pipe holmesienne

Message par loic le Mar 3 Avr - 21:31

Train de nuit, la jeune fille aux perles, la maison de l'inquiétude, la femme rousse.
avatar
loic
TBphile
TBphile

Nombre de messages : 4687
Age : 57
Localisation : bourges
Date d'inscription : 18/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sherlock Holmes: l'affaire de la pipe holmesienne

Message par DAN le Mar 3 Avr - 23:25

J'ai à ma connaissance tout lu les Sherlock Holmes
mais peut-être 1 ou 2 Maigret, il y a de ça très longtemps, me souviens plus lesquels...
Je dois justement aller faire un tour à la bibliothèque et j'aimerais bien entreprendre les Maigret, 
alors si je me permets de vous demander mes amis, quels sont vos "must" dans la collection ? smile

_________________
"Il y a plus de choses au ciel et sur la terre, Horatio, que dans toute votre philosophie"  -  Hamlet (Shakespeare)
avatar
DAN
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 8187
Age : 58
Localisation : Repentigny, Québec
Date d'inscription : 16/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sherlock Holmes: l'affaire de la pipe holmesienne

Message par Cyl le Mer 4 Avr - 1:34

@DAN a écrit:J'ai à ma connaissance tout lu les Sherlock Holmes
mais peut-être 1 ou 2 Maigret, il y a de ça très longtemps, me souviens plus lesquels...
Je dois justement aller faire un tour à la bibliothèque et j'aimerais bien entreprendre les Maigret, 
alors si je me permets de vous demander mes amis, quels sont vos "must" dans la collection ? smile
 J'ai lu les Maigret au moins deux fois chacun, certains davantage.  (J'ai commencé jeune et il m'arrive d'en lire encore.)
Simenon est l'un des meilleurs romanciers de notre époque.  Ses mérites ont été reconnues tardivement parce qu'il faisait dans le policier, était édité en livre de poche, était lu dans les gares.  Il a été snobé très longtemps par les «érudits».  Maintenant, ça va mieux, on le trouve même dans La Pléiade...

Difficile de suggérer un ou des titres.  Maigret est une sorte d'antithèse de Sherlock Holmes.  Il ne déduit rien, il s'imprègne.  Les romans de Simenon sont autant de plongées dans des atmosphères qui, souvent, prennent largement le pas sur l'intrigue, qui est souvent presque inexistante.  J'avais lu un commentaire qui m'avait plu.  Avec Maigret, on ne se demande pas «Qui a tué?», mais plutôt «Qui a été tué?».  Les grands amateurs d'intrigues policières n'y trouvent pas toujours leur compte.

Enfin, puisqu'il faut suggérer, je te propose les suivants: «Liberty Bar», «Le chien jaune», «Maigret en meublé», «Maigret et les vieillards».
avatar
Cyl
TBfan
TBfan

Nombre de messages : 6376
Age : 64
Localisation : Québec
Date d'inscription : 02/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sherlock Holmes: l'affaire de la pipe holmesienne

Message par DAN le Mer 4 Avr - 3:20

@Cyl : Merci pour les explications et les suggestions !  smile

_________________
"Il y a plus de choses au ciel et sur la terre, Horatio, que dans toute votre philosophie"  -  Hamlet (Shakespeare)
avatar
DAN
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 8187
Age : 58
Localisation : Repentigny, Québec
Date d'inscription : 16/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sherlock Holmes: l'affaire de la pipe holmesienne

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum